Tuesday, July 07, 2020

On n'attendait pas y trouver grand chose : quelques automates, des petits trucs... Et ce fut à l'arrivée plutôt une bonne surprise, et une belle rencontre. Nous voici dans l'antre de Magidor qui tient, route de la Varizelle à Saint-Chamond, un musée de la magie et des automates.

" Je m'appelle Gérard Faure. Je travaillais au service des eaux de la ville de Saint-Chamond mais ma passion, depuis l'âge de douze ans, c'est la magie. Je l'ai pratiquée pendant près de 40 ans. Je suis parti sur les routes avec ma femme, partout où l'on avait besoin de magiciens. Nous étions les Magidors. Notre spectacle durait une heure trente. On était connus ! Je travaillais avec des colombes, des lapins, des souris et même des canards. Je trimballais une vraie ménagerie.

 Je suis aujourd'hui un des plus âgés au club des magiciens de la Loire, parmi vingt-cinq membres. J'ai été formé dans une école de magie de Lyon. Il y avait Pierre Adam's, qui apprenait le close-up, et Martine qui nous enseignait des numéros de magie générale, avec des colombes, des choses comme ça. L'école n'existe plus et souvent on me demande où apprendre la magie. Le mieux est de trouver un maître mais c'est un monde un peu fermé. On peut apprendre avec des livres et des cassettes. Ce n'est pas facile.

A mon époque, après un petit concours, si tu travaillais bien, si tu ne faisais pas tomber les boules ou les cartes par terre, tu obtenais ta carte de professionnel. Mais tu n'étais pas pour autant un magicien ! Il fallait connaître des gens de la partie, de vrais magiciens avec lesquels apprendre les combines, comme Hardy, Atoly, mon parrain, décédé il y a un an, Lucien Chevalier ou Rhadna, clown magicien de Saint-Chamond. J'ai beaucoup aimé mon parrain et Hardy L'Enchanteur, le premier magicien de France. Alors lui, c'était un champion. Il vous faisait de ces trucs !... Il y avait encore Hervel, de Saint-Chamond. Mais lui était plus fermé sur lui-même ; il dévoilait moins ses tours. J'ai connu aussi Mister Teddy, un ventriloque de Saint-Chamond - ouh là là, j'en ai connu du monde ! Yanco et tous les autres !

Beaucoup m'ont laissé leur matériel. Voyez ma collection de boîtes de magie. Il y en a soixante-dix. Celle-ci est l'une des plus anciennes. Elle vient du père de Serge Odin, notre président. Il l'a fabriquée lui-même: la "cannelle de Satan", etc., que des vieux trucs. Sinon, les automates, les jouets à clé, les clowns, les manèges, je ne les compte plus. J'ai des centaines de pièces. Toutes fonctionnent bien sûr. Les gamins adorent.

Et voici ma scie circulaire ! C'est un tour que j'ai fait deux ou trois fois. Parce que la fille risquait de se faire couper les reins. Il fallait mettre du sang ; bon, c'était compliqué. Le "dîner du diable" ici vient d'Hervel. Là, c'est une pièce unique, la "femme transpercée avec le dé", des Atoly's. Je suis le seul à l'avoir. Vous voyez, j'ai même leurs diplômes de magicien. Ils sont beaux hein ? Parce que j'avais toujours dit aux anciens que quand j'arrêterai, je monterai un musée gratuit.

J'ai ouvert le mien il y a dix ans, pour que tout ne soit pas dispersé aux quatre vents. Je ne sais pas ce que tout ça va devenir quand je serai mort. Vous savez, en France, des musées de la magie, il n'y en a pas trente-six..."

Le musée est fermé de mai à octobre. Il est ouvert le reste de l'année, durant les vacances scolaires, du lundi au vendredi de 15h à 18 h, et de 14h à 19 h les samedis et dimanches, et uniquement les mercredis, en période scolaire, de 15h à 18 h.