Tuesday, September 21, 2021
Rencontre avec M. Vey, fan de Pink Floyd, diplômé du Guiness des records. A momentary lapse of reason ? Syd Barrett est mort en 2006 et Richard Wright en 2008 (ndFI....)
On pourrait tenter une expérience très simple. On se promène dans les rues de Saint-Etienne et on montre une photo de Bono ou Jagger aux passants. A moins de tomber sur des extraterrestres, il y a de fortes chances pour qu'ils soient reconnus. Maintenant, à  titre comparatif, on montre une photo de David Gilmour. Il sera, c'est sûr à  100%, infiniment moins identifié que les deux autres. Car le nom du guitariste, comme celui de ses collègues Mason et Wright, s'efface derrière un quatrième, immense, celui de leur formation : Pink Floyd. C'est d'ailleurs un peu la même chose sur scène, les trois compères et leurs musiciens assistants demeurent presqu'invisibles, comme enveloppés par la scénographie ambiante.
.
Il y a cependant un risque à  tenter l'expérience à  Saint-Etienne ; vous pouvez tomber sur M. Vey et là  vous êtes mal barrés. Car M. Vey est le plus grand collectionneur
du monde d'objets estampillés Pink Floyd. C'est en tout cas ce qu'indique dans son appartement encombré d'objets de toutes sortes, un diplôme accroché au mur à  côté d'un disque d'or : « Le livre Guiness des Records certifie que M. Vey détient le record mondial : la plus grande collection concernant les Pink Floyd. Présentée le 23 mars 2002 à  Saint-Etienne, 42 000. Fait à  Paris, le 20 juin 2002 ».
.
.
Ensuite ? Et bien tout dépend de l'intérêt que vous portez au Floyd. Mais même pour un aficionado, ce n'est pas gagné d'avance. Quand notre homme commence à  évoquer la saga du groupe et l'histoire de sa collection, on a très vite l'impression d'avoir commis un adultère et, pour un peu, on s'en irait nu par les rues en se flagellant sauvagement.
.
.
M. Vey :
- Je collectionne Pink Floyd depuis plus de 30 ans. Au début, bon, j'étais comme tout le monde, j'ai acheté leur premier disque, le fameux Arnold Layne, sorti en 67 et puis les autres, les albums, le Dark Side of the Moon - qui l'a pas celui-ci ? - Et puis et puis, c'est le virus quoi ! C'est en écoutant les marchandises. Et puis faut pas rester sur le simple français, il faut le disque américain, le disque chinois, le Russe... Et puis après faut les labels, quoi ! t'as pas les labels ? : faut le label promo, le bleu, le blanc, le jaune...

L' infidèle : Mais quelle est la différence entre le Dark Side polonais et le Dark Side italien ?

- C'est exactement le même disque, normalement. Seulement... because, le pressage français, le pressage américain et l'anglais on les trouve n'importe où. Mais dès qu'on passe au pressage russe, chilien, nord-coréen, c'est la croix et la bannière. Parce que voyez-vous, avec le pressage américain par exemple, la pochette est « super luxe », doublée, renforcée mais il y a d'autres pochettes qui sont en papier, presque du papier-chiotte. Dans certaines pochettes, y'a le Floyd d'un côté, et sur l'autre face du vinyle, un autre chanteur. J'ai par exemple un pressage russe avec le Floyd d'un côté et Dalida de l'autre. Sur certaines, y'a eu des erreurs de pressage aussi. Par exemple, dans certaines pochettes de Pink Floyd, y'a pas le Floyd sur le disque. Pour les gens comme moi, ces anomalies sont des collectors très recherchés. Et puis il y a des pays où certaines chansons sont censurées ! Où les disques du groupe sont rares et circulent clandestinement, en Turquie, en Uruguay... En Corée, me racontait un ami, ils les pressent un par un ! J'ai dans ma collection des pièces tirées à  20 exemplaires dans le monde.
.
 
Syd Barrett, membre fondateur du groupe, décédé en juillet 2006. Certains ont dit un peu vite qu'il avait donné le nom au groupe un jour qu'il avait gobé des acides. D'autres ont prétendu que le nom lui fut communiqué par des extraterrestres. Nous savons aujourd'hui que cette seconde hypothèse est également fausse. Le nom du groupe emprunte à celui de deux bluesmen: Pinkney Anderson et Floyd "Dipper Boy" Council. Barrett n'est resté que deux ans dans la formation mais rarement une présence aussi fugace n'aura eu autant de conséquences dans l'histoire du rock. A droite,la pochette de l'album "Wish you were here" (1975) qui évoque Barrett, notamment à travers le célèbre titre " Shine on you crazy diamond ". On retrouvera encore le spectre de Barrett dans le cultissime "The Wall".
.
Et vous allez les dénicher où ?

- J'ai fait beaucoup de brocantes mais moins maintenant. Je vends des vieux disques pour acheter du Pink Floyd. Je contacte surtout des grosses enseignes à  Paris, à  Bordeaux, en Israël. J'ai aussi des contacts avec d'autres passionnés, des gens qui gravitent autour du groupe...


Combien de pièces avez-vous ?

- Plus de 1000 disques, 500 CD, et tout le reste : briquets, porte-monnaies, figurines, cartes postales, affiches...

Vos pièces les plus rares ?

- Un disque de platine et un disque d'or du Dark Side. J'ai entendu dire d'ailleurs, que Waters avait vendu son disque d'or de The wall; ça m'a étonné que Waters vende son disque ; un de ses proches, bon je dis pas, son ex-femme à  la limite...
.

Combien de fois les avez-vous vus en concert ?


- Deux fois, à  Lyon et à  Chantilly. On travaillait autrefois dans la restauration, pas le temps.


Le Floyd a fait tellement de concerts mythiques : Pompéi, Versailles, Venise, Berlin... Quel est celui auquel vous auriez aimé assister ?

- Les concerts je les ai tous vus en DVD, j'ai 39 DVD, euh, celui qui m'a frappé, c'est celui de Waters, à  Berlin en 90, avec les Scorpions, Cyndi Lauper, etc. Alors j'ai eu Rock'n Folk au téléphone, ils refont une tournée d'adieu en 2006.

Qui ça ?


- Pink Floyd, pardi ! Ils feraient une date à  Toulouse. Pourquoi Toulouse ? Pourquoi pas ? Je téléphone à  E.M.I. pour en savoir plus. Ils me disent que c'est possible. Un de mes contacts me dit que non, que Gilmour ne veut pas. Bref, on n'en sait pas plus mais moi je dis qu'ils finiront pas comme ça. Ils ne referont pas d'album, mais c'est pas possible, ils feront une dernière tournée, tous ensemble avec Waters.

A ce moment de l'entretien, il devient nécessaire d'éclairer brièvement le lecteur qui n'est pas très au fait de l'histoire du groupe. Il naît officiellement en 67. Il se compose à l'origine de Syd Barrett, Roger Waters, Nick Mason et Rick Wright. Syd Barrett, gravement malade (schizophrénie, entre autres) quitte la formation mais son souvenir hantera longtemps le groupe et en particulier Waters. David Gilmour le remplace. Après l'album « The Final Cut », Waters décide de dissoudre le groupe (1982-83). Gilmour ne l'entend pas de cette oreille et s'ensuit une saga judiciaire pour la propriété du nom du groupe. Gilmour et ses compères gagnent. Waters continue en solo. Depuis 25 ans, la reformation du groupe avec Waters fait fantasmer tous les fans.
.
.
Gilmour et Waters (au premier plan), réunis le temps d'un concert pour le Live Aid 2005, organisé par Bob Geldorf. Ce dernier joue le rôle de Pink dans The Wall, le film d'Alan Parker.
 
.
Gilmour a t-il vraiment vécu à  Sainté ou est-ce une légende urbaine ?

- Bien sûr que c'est vrai ! C'était en 66 ou 67. A l'époque, il y avait « la Plage » rue de la Convention, qui était tenue par Jean-Jacques Ovidjian, qui tient maintenant le pub « le Grillon ». Y avait un bar, des mini-bowlings, des flippers. et il faisait venir des musiciens. Et Gilmour est venu, il est resté plusieurs mois. Il paraît qu'il avait un studio à  La Fouillouse. Après il a continué son petit tour de France, guitard sur le dos. Gilmour était un ami à  Syd Barrett, à  l'origine aussi étudiant en architecture. Quand Barrett a commencé à  péter les câbles, les autres ont proposé à  Gilmour de rappliquer. D'ailleurs, quand il a fallu inaugurer le stade pour la Coupe du monde, y avait eu une histoire, que Gilmour devait venir faire un concert. Gilmour avait-il été contacté, je ne sais pas, enfin bref...

On aurait dû commencer par là  : pourquoi cette passion pour Pink Floyd ?


- A l'époque d'Arnold Layne, tout au début, c'était une musique nouvelle. Il y avait de grands groupes, les Who, les Stones mais Arnold Layne, c'était planant, pas fait pour danser. Après bon, y'a pas eu que des chefs-d'oeuvres, Ummagumma, bof, mais le Dark Side. Le Dark Side ! Ce qui frappant aussi avec le Floyd, ce sont les trois périodes distinctes : le psychédélique des origines, la période The Wall avec Waters et la troisième, sans Waters, l'univers visuel, les concerts démentiels. Et la musique, inclassable.
.
.
Figurines en résine de quelques personnages de The Wall.
De l'underground des garages aux H.E.C...
.
Barrett se défonçait méchamment. Les autres ont toujours dit que ça n'avait jamais été leur cas, et vous ?

- Non, jamais.

Et que pense votre famille, votre épouse de votre passion. Parce que, financièrement surtout, elle n'est pas donnée...

- Ah ben... c'est une drogue ! Mais on se transmet le virus. Ma femme, par exemple, elle collectionnait les parfums. Bon je lui ai dit un jour qu'elle devrait se concentrer sur un seul type de parfum.
.
.
Exposition d'une partie de la "collection Vey" à  la fnac.
.
Se "spécialiser" en somme.
.
- Voilà , et maintenant elle fait les parfums de Jean-Paul Gaultier. Moi, on me dit toujours : « Ta collection c'est un placement. Imagine le jour où y il y a en un (du groupe, ndlr) qui va casser sa pipe. » Oui, sauf que j'ai leur âge, je peux la casser avant eux. Et je ne trouverai jamais un acheteur qui me prendra toute la collection. Seulement les pièces les plus rares...

Vous n'écoutez que du Pink Floyd ?

- Non, de temps en temps, quand j'ai le blues par exemple.
Je deviendrai fou à  écouter du Pink Floyd à  longueur de temps...

Pour finir, avez-vous dans votre collection la wolkswagen « Pink Floyd » ?


- Non. Je ne fais pas non plus les lettres écrites par les membres du groupe. Ni les documents dédicacés. Il y a trop d'arnaques. Un jour un type m'a proposé l'affiche du concert à  Bordeaux dédicacée par tout le groupe. Il me l'a faisait 7000 francs. Je l'ai pas prise, qu'est-ce qui me prouve que les signatures sont vraies ? Moi des autographes de Barrett, je peux lui en faire des centaines.


Qu'est-ce qu'il faut vous souhaiter ?


- De rencontrer un membre du groupe, même brièvement. Tout simplement.


Les photos des concerts et membres du groupe ont été pompées sur la toile.