Wednesday, May 19, 2021

Le cinéma Le France a inauguré son nouvel espace culturel, en particulier sa nouvelle salle de 123 fauteuils, baptisée L'Atalante. L'occasion pour nous de rendre un petit hommage à ce lieu emblématique de la culture locale. "Depuis 30 ans, une association loi 1901 a essayé ici de donner vie à  un lieu. Le chemin a été long et souvent difficile mais exaltant." Vendredi 3 février, devant 250 personnes environ, élus, représentants du CNC, de la DRAC, cinéastes et fidèles du France, Nicole Cornut, secrétaire générale de l'association des « Amis du Bon Cinéma » pouvait goûter le sentiment du devoir accompli. Il aura fallu dix ans d'efforts, depuis les premières ébauches d'une seconde salle, pour que l'association qui gère et anime le vénérable espace de la rue de la Valse voit ses efforts récompensés. Cette seconde salle, " l'Atalante " a été inaugurée par Mme Delaunay, directrice du CNC, en présence notamment de Michel Thiollière, Patrick Brouiller (président de l'Association des Cinémas d'Art et d'Essai), Michel Prosic (DRAC) et Jean-Louis Gagnaire (Conseil Général).
.
.
La façade du France a aussi été refaite. Les travaux du nouvel espace ont été dirigés par l'architecte Christian Jourjon. Les travaux ont coûté au total 890 000 euros H.T. dont 110 000 à  la charge du France, 170 000 pour le CNC... 527 000 euros de subventions sur la somme totale. La Ville de Saint-Etienne reste propriétaire des murs.
.
Dans la grande salle, tout ce beau monde s'était auparavant succédé au micro pour donner tout son sens à  cet important rendez-vous. Le maire de notre bonne ville a mis l'accent sur le fait qu'"un produit culturel n'est jamais un produit comme les autres et que la culture est un puissant levier de développement." Il a redit aussi - et ce n'est jamais inutile - que "notre pays est le dernier en Europe à  posséder un cinéma réellement autonome." Mme Cornut a souligné l'importance du cinéma qui plus que tout autre art est le reflet de la société. Mr Brouiller a insisté quant à  lui sur le rôle tout particulier du cinéma d'Art et d'Essai comme facteur de diversité culturelle. L'histoire d'amour entre Saint-Etienne et le 7ème art a été longuement évoquée : "Notre fierté à  nous Stéphanois est aussi d'avoir une cinémathèque parmi les plus importantes de France" (M. Thiollière) et Mr Brouiller renchérissait : "Vous pouvez vous enorgueillir d'avoir une des plus belles villes de cinéma de France !"
.
.
.Mme Delaunay et Mr Gagnaire coupent la pellicule
.
La nouvelle salle de 123 places du France (la grande en comporte 353) porte le nom du célèbre film de Jean Vigo (1934). L'Atalante c'est aussi Jean Dasté qui eut un mariage d'amour avec Saint-Etienne comme l'indiquait la lettre de sa fille Catherine, lue par Mme Cornut.
FranceAtal.jpg
 
 
Et c'est en en grande partie grace au France qui depuis 1975 garde le cap. Parmi les cinés classés Art et Essai (depuis 1983), il est l'un de ceux qui possédent le triple label : Jeune Public, Recherche (en 1988) et Découverte et Patrimoine. L'action en faveur du jeune public est ancienne. Au commencement il n'y avait que quatre salles en France, dont la stéphanoise, à  proposer des séances Art et Essai Enfants ; il y en a 230 aujourd'hui. Cette démarche reste permanente et ses engagements sont multiples. "Le France est, pour le département le lieu fédérateur des dispositifs nationaux Ecole et Cinéma (138 écoles) et Collège au Cinéma (68 collèges). Il est par ailleurs partenaire de Lycéens au Cinéma, des options Cinéma obligatoires ou facultatives en lycées, de quatre Ateliers Artistiques, Il oeuvre aussi à  la mise en place d'une tournée de décentralisation départementale en 35 mm qui permet la diffusion de films Art et Essai là  où ils sont peu ou pas diffusés. La diversité de ces activités, exigeante pour l'équipe, fait du France, outre un lieu de loisir, un espace qui se veut à  la fois lieu de culture, lieu d'éducation populaire et lieu de citoyenneté" (site internet du France). C'est aussi, bien sûr, le Festival Tête de Mule qui cette année pour sa sixième édition du 24 avril au 5 mai, aura pour thème « la Méditerranée ».

Le France c'est encore le 3ème centre de documentation sur le cinéma de l'Hexagone, avec deux salles rénovées: une au rez-de-chaussé pour l'accueil du public, une à  l'étage pour les chercheurs. Ce fond comporte plus de 1200 livres, des milliers de revues, 33 500 titres de films...

C'est enfin, pour résumer brièvement, une des salles Europa Cinema qui fait la part belle à  la diffusion du cinéma européen.
.
FranceAuri.jpg
"Le cinéma est le lieu du réel et de la vie." Patrice Chéreau (merci à Mlle Aurianne pour la pose)
 
Nous vous invitons à consulter le site internet du France pour plus d'infos, prendre connaissance du programme et éventuellement le contacter. Mais avant de nous quitter nous aimerions mettre en ligne ici le court chapitre qu'a consacré au France Jean Gabriel dans son ouvrage Histoire du cinéma à  Saint-Etienne en 1984 et qui nous en apprend plus sur ses origines et son action novatrice: "Le France, soutenu dès 1974 par la toute récente association des « Amis du Bon Cinéma » (A.B.C.) devenait indépendant sous le patronage municipal. 1983 lui fit don d'un jeune directeur, Michel Saint-Jean, qui poursuivrait la politique instaurée par Odette Rossano, André Picon et Régine Vial. La rue de la Valse héberge les seuls Ciné-Clubs internationaux de Saint-Etienne: C.C. Anglais, C.C. Allemand, C.C. Italien, aux séances mensuelles ou bi-mensuelles. Au France s'active également un Ciné-Junior (...) à  l'intention des spectateurs de 4 à  12 ans, les films se prolongeant par des animations : causeries, attraction, création collective, en rapport direct avec la programmation du jour. En 1983, le France venait de procéder au remplacement de ses appareils en cabine ; il bénéficiait ainsi d'une technique perfectionnée et d'images impeccables."

Qu'ajouter en conclusion sinon vive le cinéma et vive le France ?