Thursday, April 02, 2020

Le camarade Mister Jé a eu l'amabilité de répondre à  notre sollicitation et de nous écrire un petit compte-rendu à  propos du festival des Remparts 2005. Il nous donne ici son avis sur quelques artistes venus à  Pouilly-les-Feurs.

Pouilly-lès-Feurs, pour la deuxième année consécutive, la commune avait décidé de renouveler l'expérience du festival. La date est fixée aux 3 et 4 Juin 2005. Comme l'an dernier, la scène du village donne la chance a des artistes locaux de se produire en concert. Il s'agit donc d'un festival regroupant des groupes amateur-confirmé variés, pour le plus grand bonheur de tous.
.
.
Il est important d'indiquer que ce petit village situé au pied des montagnes du Matin est doter de vieux remparts ( plus ou moins bien conservés d'ailleurs....) d'antan. Le nom était donc tout trouvé pour les organisateurs de ce festival : le Festival des Remparts. Et donc oui, j'ai eu l'occasion d' assister à  une des soirées de l'édition 2005. Fortement décider à  nous remplir les oreilles, la tête et le corps de sons divers et variés, nous partîmes de Saint-Etienne pour parcourir les quelques 40 km environ qui nous séparaient des remparts de Pouilly-les-Feurs. Mais tout au long du trajet, le temps menaçant, nous incitait à  chaque km à  rebrousser chemin. Et arrivés sur place : pluie fine et glacée durant des heures, les pieds ( j'étais en sandales ! ) dans la terre humide et glissante, une présence policière civile incroyable mai vraie, sans parapluie !

Les artistes locaux, sympathiques entraient en scène avec des styles très variés. Du rap francais d'abord, parfois trash, avec des samples musicaux qui s'entrechoquent, pour mieux relater les phénomènes de cité, mal de vivre, guerre des gangs, humiliations�?� Mais aussi en opposition, des mélodies calmes, tristes, qui bouleversent les âmes et il n'en faut pas moins pour chanter les malheurs du monde que retranscrit ce groupe sur scène et qui parfois nous surprend par des rythmes ska au beau milieu d'une cadence rap ! Un véritable tour de force, plutôt réussi. Et le nom de cette formation me direz-vous ? Désolé, je ne m'en souviens plus ! Les artistes passent sur scène en proposant quelques titres de leur répertoire, puis font un second passage.

.

Viennent ensuite les Spaces-Moumoutes, groupe musical émergeant de la région stéphanoise. Influences diverses, c'est un véritable tour de musique. On ne peut pas les manquer, leur nom évoque un groupe farfelu, et c'en est un! Tous les Musiciens sont déguisés en plantes rares ou inconnues. Leurs instruments sont évidement de la partie, ils sont également décorés. Nos yeux ne savent plus où regarder tellement le détail des costumes est subtil. Bossa (rythme chaloupé), salsa ( rythme cadencé et soutenu), reggae et cadences funky, voir Rock sont au répertoire de ce groupe qui chante l'absurdité, l'humour, la joie de vivre et bien sur, l' amour du monde.

Le festival avait de quoi rassembler un large public, amateur ou connaisseur. Malheureusement, Dame Nature était aussi de la fête et nous à  jouée ses plus tristes couleurs, grisaille, froid et pluie en abondance ont donc rythmé ce week-end. Il en fallait bien plus encore pour débouter la tête d'affiche de ce festival, a savoir Mr Pierpoljak en personne qui vint nous honorer de sa présence en tentant de ranimer le soleil avec les tempo reggae de son répertoire vieillissant. Malheureusement, sa prestation fut de courte durée et plutôt décevante, (manque d'entrain !) peut-être n' aurait -il suffit que de quelques titres supplémentaires pour réchauffer le public. La générosité universelle de cet artiste à  fait défaut sur la scène de Pouilly. C'est dommage. Connu pour son tube reggae " J'sais pas jouer " ainsi que par des duos avec la brigade "opération coups de poings", malgré une notoriété acquise, PPJ n'a pas su emballer le public. Voilà , concernant ce festival, je n'ai rien d'autre à  dire dessus. Y avait pas grand monde. Musiques sympas mais il faisait vraiment trop froid et le public partait au fil des gouttes (de pluie !) Ne restaient finalement que quelques irréductibles, une centaine de personnes tout au plus.

Le mauvais temps à  donc fait défaut pour cette édition du festival des remparts 2005. La commune renouvellera-t-elle ce spectacle l' an prochain, en Juin 2006 ?

PouillyPPJ.jpg