Monday, September 21, 2020
Ces chromolithographies publicitaires comportent une coquille. Il s'agit bien de la pharmacie CHATAGNON qui était située à  Saint-Chamond au rez-de-chaussée du 80 rue de la République.


Sur une carte postale que nous ne reproduisons pas, les pharmaciens fixent l'objectif. Lui, bien mis, une main dans la poche,  pose dans l'entrée de l'officine aux côtés d'une jolie jeune femme portant des bottines et une longue jupe recouverte d'un tablier blanc. Au dessus d'eux, l'enseigne de l'hôtel du Lion d'or. Ce n'est pas un couple, semble-t-il. Il s'agirait plutôt de Louis Rochaix, commis en pharmacie lors de son mariage en 1893, et de sa fille Hélène. Nous devons cette information à  un internaute qui possède cette carte postale, envoyée à  son arrière-grand-père, beau frère du pharmacien.

Aujourd'hui à  cette adresse se trouve la pharmacie mutualiste. Sur le mur est apposée une plaque commémorative qui indique qu' ici fut arrêté en mars 1944 Jean Jammot, résistant, mort en Allemagne près d'un an plus tard.  

Au verso des chromos sont vantées les vertus d'un médicament populaire vendu 20 centimes la boite: la tisane de Santé Dubost, composée de bonnes plantes choisies avec soin, souveraine contre les irritations du sang et qui purge légèrement sans fatiguer. A utiliser aussi contre la bile et les glaires. Se méfier des contrefaçons !

Ces chromos pourraient avoir été réalisées à  Saint-Etienne. Un oeil averti remarquera sur une illustration ce qui semble être les armoiries de Saint-Etienne (sur la borne-fontaine). Quoi qu'il en soit, elles promettaient plein de bonnes choses. Et c'est aussi tout le mal qu'on vous souhaite...












Photo d'introduction: rond-point des rencontres à  Saint-Chamond
Nous empruntons le titre de notre article à  la chanson de Sinsémilia