Thursday, August 06, 2020

Trois articles sont déjà  en ligne sur FI, consacrés à  l'histoire de l'aviation et des aviateurs ligériens. Le premier s'attache à  retracer les prémices de l'aviation dans notre département (lire). Y sont aussi évoquées quelques figures parmi les plus célèbres jusqu'en 1914. Le second tente de recenser tous les crashes, et ils furent nombreux (lire); un 3e enfin met à  l'honneur 4 Aviateurs de la Liberté stéphanois (1940-1945). Avec celui-ci, nous mettons à  l'honneur d'autre pilotes, beaucoup moins connus. Nous devons ces courtes biographies à  Mr Paul Mathevet, de l'Association Rhodanienne pour le Souvenir Aérien (ARSA). Elles nous ont été communiquées en leur temps sous le titre "Ils font honneur au département de la Loire". Nous n'avons en revanche aucune illustration.

Au besoin: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Louis DUPUY


Né le 30 août 1894 au Chambon-Feugerolles, ce passionné d'aviation obtint une bourse de pilotage et fut affecté en 1912 en tant qu'élève-pilote à  Ambérieu en Bugey. Il y passe son brevet le 19 décembre 1913 sous le n° 1561. Il s'engage le 2 août 1914 au 2e groupe d'aviation à  Bron et est affecté sur la base de Chartres. Il vole alors sur des Maurice Farman et devient vite un pilote de combat. Breveté pilote militaire le 26 avril 1915 (n° 852), il est affecté à  la M.F. 54 avec laquelle il participe dans le nord de la France à  de nombreuses missions de reconnaissance. Le 7 mai 1915, il part en mission et ne rentre pas. Porté disparu, ce n'est que le 8 juin que la radio allemande annonce que son appareil a été abattu dans les lignes allemandes et qu'il a été fait prisonnier. Le 24 juin, la nouvelle est confirmée par un message lancé par un pilote allemand dans les lignes françaises. La Croix-Rouge demande son transfert en Suisse. Cité à  l'ordre de l'armée, gravement malade, le caporal Louis Dupuy ne recouvre la liberté qu'à  la fin des hostilités. Il est décédé à  Lyon le 5 juin 1979. Il repose dans le cimatière de sa ville natale.

Gaston INEMARC

Né le 16 mai 1893 à  Saint-Etienne, il sert en 1914 au 28e Régiment d'Infanterie. Promu sous-lieutenant en 1917. Il demande à  servir dans l'aviation en 1928.Cité à  l'ordre de l'Armée, il est chef d'état-major de la 32e brigade aérienne de Sidi-Ahmed (Tunisie). Il accomplit de nombreuses missions, affichant jusqu'à  2000 heures de vol dont 200 de nuit. Il trouve la mort en service aérien commandé, à  bord de son Bloch 200, le 25 mars 1938. Il repose dans le cimetière Dunand à  Auxerre (Yonne).

Lucien JAILLER

Né le 23 novembre 1889 au Coteau, il passe son brevet de pilotage le 10 novembre 1911 sous le n° 682. Appelé comme pilote en octobre 1912 au 2e Groupe d'aviation, il passe son brevet militaire en 1913 à  Pau et est affecté avec le grade de caporal à  l'escadrille M.S. 15.  Nommé sous-lieutenant, il est crédité de 12 victoires homologuées. As de guerre, Chevalier de la Légion d'Honneur, Médaille militaire et Croix de Guerre avec 4 citations, il s'est éteint le 2 juin 1921 à  Saint Léger sur Roanne. Il repose à  Roanne.

François DORDILLY


Né le 8 juillet 1896 à  Roanne, breveté pilote à  l'école d'Istres (septembre 1919) il fut aviateur militaire et officier. Les 14 et 15 juillet 1926, il bat sur le trajet Paris-Omsk (4716 km) avec le capitaine Girier, du 35e Régiment d'Aviation de Bron, le précédent record des frères Arrachart.

Roger MAZOYER

Né le 6 mai 1914 à  Saint-Etienne, il passe son brevet civil en 1933. Deux ans plus tard, il rejoint l'armée de l'air à  Istres et devient pilote de bombardement à  la 11e escadre. Résistant, interné en Allemagne, il fut après guerre pilote d'essais et de réception à  Tarbes, chez Morane-Saulnier en 1946. Victime d'une vrille sur GY 80 de la SOCATA, à  Tarbes, il meurt le 23 juillet 1968.

Henri ROMANS-PETIT

Natif de Firminy (13 février 1897), officier de réserve de l'Armée de l'air, il s'illustra dans la Résistance sous le pseudonyme de Colonel Romans dans plusieurs départements dont le Jura, Haute-Savoie... Décédé dans l'Ain en 1980 (Les Français du Ciel).

Henri SYLVAN

Né le 23 juillet 1917 à  Roanne, engagé volontaire en 1937 et admis à  l'Ecole de l'Air de Salon de Provence, il fut tour à  tour commandant d'escadrille puis commandant en second du groupe de chasse 1/9. Il mourrut en service commandé le 18 mai 1945 à  Alger. En mai 2006, son nom fut donné à  un square de la Ville de Roanne.

Gabriel WESHAUPT

Né le 2 octobre 1926 au Coteau. Ecole Nationale de l'Aviation Civile en 1952, Chef du Centre de Contrôle Régional de la navigation aérienne du Sud-Est de 1965 à  1972, coprésident du Comité régional de gestion de l'espace civil-militaire de 74 à  78... Fondateur et directeur de l'IFURTA (Institut de Formation Universitaire et de Recherche du Transport Aérien) au sein de l'Université d'Aix-Marseille de 1976 à  1989. Ingénieur général de l'Aviation civile et membre de la Société Française de Droit Aérien et Spatial, et de l'International Institute of Space Law (Les Français du Ciel).

Jacques ABOULIN

Né en 1954 à  Roanne, pilote et instructeur sur avion et planeur, Jacques Aboulin fut médaillé de vol à  voile à  de nombreuses reprises, en individuel et par équipe.

Dorine BOURNETON

Né le 6 septembre 1974 à  Noirétable, elle devint paraplégique à  la suite d'un tragique accident aérien, comme passagère d'un Piper Apache 28. Elle apprend à  piloter en dépit de son invalidité. Brevetée en avril 1995, elle participe à  de nombreuses épreuves dont le rallye Toulouse-Saint-Louis du Sénégal en 1995.