Friday, July 30, 2021
En 2009, un siècle après sa création, l'actuelle Pharmacie Mutualiste de Saint Etienne déménagera du 6, rue Gérentet au 3, rue Wilson, de l'autre coté de la mairie. Ce nouvel établissement doit offrir un accueil et un service de qualité aux adhérents mutualistes.

Cet historique a été communiqué par La Mutualité de la Loire. Nous l'augmentons d'un court extrait d'un exposé de Dominique Dessertine. Les photos sont celle de l'ancienne pharmacie mutualiste. Un  autre texte revient plus largement dans notre "Encyclo" sur l'histoire de la Mutualité (ndlr).

 

Un peu d'histoire

C'est la loi de 1898 qui autorise la création des pharmacies mutualistes, répondant à  un très ancien souhait du monde mutualiste qui avait abordé la question dès le premier congrès national des sociétés de secours mutuels en 1883.


Les pharmacies mutualistes constitueront, dès le début du siècle, les premières réalisations communes des sociétés de secours mutuels, alors que très peu d'entre elles prennent en charge la dépense de médicaments de leurs adhérents. Dès 1903, Roanne décide la création de sa pharmacie mutualiste. En effet, relève, Dominique Dessertine dans les Actes du Colloque du CERHI " La Loire, un département en quête d'identité" (2005) "soucieuse de son indépendance, Roanne est loin d'être à  la remorque des initiatives stéphanoises. Elle se montre même ponnière en matière de remboursements pharmaceutiques. Dès son arrivée à  la tête de l'Union, Peillon (Joannès Peillon, successeur d'Eugène Joly, fondateur de l'Union des sociétés de secours mutuel de la Loire, ndlr)  avait manifesté son souhait d'organiser un service pharmaceutique, que très peu de sociétés de base prenaient en compte. Il s'agissait d'assurer aux membres des sociétés adhérentes, ainsi qu'à  leur famille, la fourniture des médicaments aux meilleurs conditions de prix et de qualité. L'Union pharmaceutique de Saint-Etienne disparaît très vite au profit d'une pharmacie mutualiste. Mais bien avant Saint-Etienne, Roanne avait ouvert sa propre pharmacie mutualiste, la première en date. Cette création n'était pas révolutionnaire. La première pharmacie mutualiste avait été ouverte par les ouvriers en soie en 1857... Mais elle signe la volonté de Roanne d'affirmer son dynamisme, indépendamment de l'impulsion stéphanoise."


L'exemple est suivi au printemps 1906 par l'Union Cantonale de Saint-Chamond. Le projet de création d'une pharmacie mutualiste à  Saint- Etienne est adopté le 3 janvier 1901 par le conseil d'administration de la Mutualité. La Pharmacie Mutualiste de Saint-Etienne autrefois appelée la Pharmacie Spéciale est créée par 20 sociétés adhérentes, et inaugurée le 9 mai 1909. A ces débuts, la pharmacie connait un vif essor et doit son succès à  ses engagements : ' assurer aux membres, la fourniture des médicaments dans les meilleures conditions de prix et de garanties de qualité, selon l'article 2 des statuts de l'Union pharmaceutique de Saint Etienne. En 1912, elle compte 14 000 adhérents, traite 10 000 ordonnances et effectue 50 000 ventes pour un chiffre d'affaires de 100 000 francs. D'autres pharmacies verront le jour quelques années plus tard, à  Charlieu en 1922, puis à  Firminy en 1983.


Aujourd'hui les pharmacies mutualistes jouent un rôle dans le service de proximité aux usagers (tiers payant, élargissement des plages d'ouverture, suivi pharmaco-thérapeutique). Elles couvrent toute la gamme des produits et services du marché pharmaceutique : orthopédie générale, phytothérapie, homéopathie, contention veineuse, prothèse mammaire, semelles, produits d'incontinence, produits d'hygiène et de bien-être. Les pharmacies mutualistes situées à  Saint-Etienne, Saint-Chamond et Firminy accueillent au total 390 000 clients chaque année. Celle de Saint-Etienne se classe dans le top 100 des plus grandes pharmacies de France.