Saturday, December 05, 2020

Jean-Luc Moulène, au téléphone: "Je faisais des photographies d'objets produits par les travailleurs en grève, exposées à  Beaubourg. A Roanne, j'ai rencontré Victor Petit, de "La vie en pull", et Denise, une femme assez extraordinaire, un peu timide. Elle avait travaillé toute sa vie et elle est devenue peu à  peu une figure de lutte."


C'était en 2002. A l'époque, Laetitia Casta, mannequin, prêtait ses formes au buste de Marianne. On l'a soupçonnait de vouloir filer à  l'anglaise, pour échapper au fisc...

Denise Cuat, ouvrière textile, n'était pas Corse. " Fille du peuple" (Victor Petit), originaire de l'Allier, elle était membre de l'association ouvrière "La vie en pull", qui avait eu dans l'idée de créer, à  son effigie, le buste d'une "Marianne d'initiative populaire".

Cette idée avorta mais pas celle d'un poster. Elle monta poser deux fois à  Paris, où travaille le photographe. " La photo a été réalisée à  la lumière du jour, sur fond blanc, sans maquillage", nous dit-il. Elle porte sur la tête une charlotte avec une cocarde tricolore, et non le sempiternel bonnet phrygien. La  Fondation de France, notamment, apporta son concours financier. Le poster a été tiré à  plusieurs milliers d'exemplaires. " J'ai fais ça par conviction et j'ai offert des posters en mains propres à  des maires. Beaucoup trouvaient l'initiative intéressante ", souligne le photographe. Par la suite, un timbre a été édité.

La scop "La vie en pull" avait été créée en 1982 par une centaine d'ouvrières des Etablissements Prost, suite au dépôt de bilan de l'entreprise et après dix-neuf mois d'occupation des locaux. Elle a perduré jusqu'en 1985. Une association loi 1901 prit le relais. Une trentaine d'ouvrières ont produit jusqu'en 1991, des pulls, des tee-shirts et des écharpes. " 180 000 écharpes", précise Victor Petit, aujourd'hui âgé de 84 ans.

Vingt ans plus tard, une association existe toujours. Elle compte seize adhérents. " Il nous reste des posters, 150 environ, qu'on distribue dans les congrès, qu'on donne à  l'occasion. Il y en a un à  Sainte-Sigolène", nous dit-il.

Des tee-shirts aussi, à  l'effigie de Jaurès. D'autres avaient arboré les visages de Gracchus Babeuf, Rosa Luxemburg ou Le Che. Du made in Roanne.

Photo de Jean-Luc Moulène: Denise ouvrière du textile à  Roanne et effigie de la République dite Marianne d'Initiative Populaire.