Saturday, December 05, 2020

Sur les murs de nos villes et villages, à  la croisée des chemins de nos campagnes, dans nos bâtiments publiques, des plaques de marbre et des monuments portent encore témoignage de l'histoire et des souffrances du passé. Paul Verlaine en son temps se demandait: " Ces souvenirs, va t-il falloir les retuer ? " C'est un panneau vers La Versanne, dans le Pilat, qui lui répond: Non, " l'oubli est pire que la mort".

 

memlivreqt.jpg
Appel du 18 juin du Général de Gaulle, sur un des murs de la Préfecture à  Saint-Etienne.

memlivretrs.jpg

Bourse du Travail de Saint-Etienne: " Honneur à  nos morts, Ramier Joseph, décédé en mars 1945 au camps de Buckenwald. Delorme Claudius, décédé le 14 février 43 à  la prison de Bellevue de Saint-Etienne des suites des mauvais traitements. Berne Marcel, assassiné par un SS le 18 avril 45 à  Torgau, commando Buckenwald. Perrier Aimé, décédé le 18 septembre 44 au Coteau des suites de mauvais traitements. Les membres de la commission exécutive de la CGT victimes du nazisme ont totalisé 100 années de prison ou de camps de concentration. "

Dans la grande poste de Saint-Etienne

Le monument aux maquisards du Groupe Ange, aux confins du Forez et de l'Auvergne. Remarquez le drapeau britannique et les lettres S.O.E. Le groupe Ange dépendait directement des Services spéciaux britanniques et non de la France Libre.

Le Groupe Ange encore. Stèle de Saint-Michel-sur-Rhône à la mémoire d'André Bouteyre, Joseph Cabrerizo, Roger Lorisson, Antonin Manin, Eugène Manoa, André Rouge, Alfred Tourbier, Claude Weill et Jean Bresson, tués lors des combats du 31 août 44.


Au col de la République

Au Col de la République
(photo: Eric Bruyère)

Plaque à La Versanne en mémoire des dénommés Rozant, Vallet, Loux, Spotti, Roset et Deschaux, tués en juin 44.

memlivre.jpg

Site Tréfilerie de l'Université de Saint-Etienne: monument aux étudiants de la Loire déportés: Suzanne Audureau, Huguette Blum, Robert Buffet, Germain Caudan, Marie et Paul Cave, Paul Chomette, Jean Condamine, Jean Coudry, Jean Decombe, Pierre Desarmeaux, Guy Dreyfus, Roger Durand, Suzanne Dzviga, Guy Eberhard, Georges Folly, Marc-René Freyssinet, Charles Gyganowitz, Alphonse Hedont, Claude Hirsch, Simon Igel, Marie Ignace, Jean Kasprzak, José Levy, Georges Liotard, René Mahinc, Roger Marlea, Maurice Violette, Henri Mildman, Roger Moyrenc, Charles Muller, Rachel Racinor, Mireille Ranaldi, Hélène Roederer, Charles Roffe, Clara Schneck, David Silberberg, Irène Sztern, Henri Waksman, Michel Wartel.
 

Pilat: " Ici fut abattu par la Gestapo le 14 juin 1944 Henri Tronel, héros de la Résistance, mort pour la France "

 

Ci-dessus, à  La Chaulme dans les Monts du Forez: " A la mémoire de Jean Fayard dit Roger, combattant de l'€™AS, mort pour que la France vive. 21 août 1944. Son ami Louis Guillaumont, mort pour la France, 1944. "

.A Montarcher

Sur une jasserie de Roche-en-Forez
(photo d'Eric Bruyère)

Montchal,

" A la mémoire des FTP français tombés le 19 mars 44 au combat du Magat ou fusillés par les GMR (groupes mobiles de réserve, ndlr) après avoir été faits prisonniers. Bertrand Louis, Bedikian Edgard, Frantz, Guillermin Michel, Grossiord Jean, Lacour Roger, Matéo José, Mulard Guy, Volet Joseph. Et si c'€™était à  refaire, ils referaient le même chemin. "

La Victoire de Samothrace de l'école Tardy à Saint-Etienne, à  la mémoire des maîtres et élèves tués lors du bombardement américain de 1944.

monric.jpg

Monument de La Ricamarie

13 noms:

Bernard Louis Giraud, Jean-Pierre Marie Poinat (fusillés par les Allemands à  Cisterne), Adolphe Wronski, Stéphane Bojar, Léon et Joseph Ciachara, Stanislas Kaiser,  Jean Suchninski (fusillés par les Allemands à  La Versanne), André Porte (déporté, mort en Allemagne), Marcel Pra Mondon, Etienne Osternaud (déportés, disparus en Allemagne),  Georges Gajewski (tué par les Allemands à  Montluc), Luis Bache (mort au combat de Saint-Paulien, en Haute-Loire).

A Saint-Galmier

A Bourg-Argental, en souvenir de deux résistants FTPF

Près du belvédère de la Faucharat dans le Pilat

Raymond Gwizdala nous a raconté la triste fin de Johannès Maroc. Il tient cette histoire de son père, âgé de 14 ans à  l'époque des faits et qui habitait à  deux pas du lieu. Nous sommes ici à  Cotatay, sur la commune du Chambon-Feugerolles. Le 18 août 44, Johannès Maroc descendit à  la nuit tombée du tram de Saint-Etienne et prit la direction de la rue Gorki en empruntant le passage qui à  l'époque traversait la voie. Au même moment, des maquisards faisaient le guet dans le noir tandis que leurs compagnons dérobaient du carburant dans une cockerie toute proche. Sommé de s'identifier, il semblerait que Johannès Maroc ait cru avoir affaire à  une patrouille allemande et rebroussa chemin. Les maquisards ouvrirent le feu et l'homme fut fauché par une rafale.

Concernant les lettres ARCF, nous ne connaissons pas leur signification.



Dans une des salles de la Maison du Combattant et des Associations à  Saint-Etienne
 

Monument de l'Armée Secrète de la Loire à Estivareilles

Estivareilles encore

Boen,

" Les gars du maquis à  leurs camarades Richard Brayet, tombé le 24 janvier 1945. Agé de 20 ans. Constant Verdier, tombé le 4 février 45. Agé de 41 ans. Paul Chabrolles, tombé le 11 janvier 45. Agé de 19 ans. Louis Combe, tombé le 6 juin 44. Agé de 22 ans. Pierre Blein, tombé le 18 aout 44. Agé de 21 ans. Jean Magna, tombé le 18 août 44. Agé de 21 ans. Jacques Kaszemacher, tombé le 18 août 44. Agé de 18 ans. "

A Saint-Etienne, non loin du campus Tréfilerie

A La Grand'Croix, stèle rendant hommage aux six victimes de « la barbarie nazie fusillées le 12 août 1944 » en représailles à une attaque menée par des résistants: Jean Béal, Jean Ferry, José Garcia, Edmond Poulain, Paul Vineis, Jean Dervieux.

memlivredx.jpg

Moingt, plaque sur la mairie

Non loin du village de Gland, sur la route entre Firminy et Saint-Bonnet via Le Pertuiset.

" A la mémoire de nos camarades tombés à  Gland pour la Liberté le 5 juillet 44. Chef de groupe : Paul Berck, soldats : Roger Guillot, Roger Rogue, René Costet, Roger Bonneville, J.B Raberin, Jean Rousset. Passant souviens-toi. "

Village de Gland, " En souvenir des habitants de Gland tué au cours du combat du 5 juillet 44. Passant incline-toi devant les noms de ces innocentes victimes. "

Monument aux patriotes polonais, cimetière du Crêt de Roc à  Saint-Etienne

Monument aux victimes de la Shoah et son urne contenant des cendres d'Auschwitz (cimetère du Crêt de Roc, Saint-Etienne)

Dans l'école Chappe à Saint-Etienne 

A La Versanne, en plein coeur du Pilat, cette croix de granit rappelle le sacrifice du maquis franco-polonais.

Hall de l'Hôtel de ville de Saint-Etienne

" Hommage de la ville de Saint Etienne à  ses élus résistants et déportés: Barthélémy Ramier, fusillé en 44. Claudius Delorme, mort en prison en 43. Jean Romeas, mort en déportation. Marcel Berne, mort en déportation en 45. Docteur Joseph Mosse, mort en déportation. Mme Dora Rivière. Alexandre de Fraissinette, député-maire déporté à  Mathausen.

Aux employés municipaux morts au champ d'honneur de la Résistance: Ernest Bonnave, employé octroi, fusillé le 20 aout 44. Charles Lutz, employé voirie, mort le 8 janvier 45 au camp d'Ellrich. Jean Escoffier, employé mariages, disparu le 28 aout 43. Léon Ducoin, rapatrié de Buchenwald, mort le 1er mai 47."

Chazelles-sur-Lyon

" Le Fusillé " Saint-Etienne, oe“uvre de Georges Salendre. " Je suis allé ce matin à  nouveau devant le fusillé. J'ai observé que les branches du cèdre le recouvrent à  demi, avec une infinie douceur, comme une ultime caresse. " Jean-Pierre Philibert, député de la Loire.

.
A Saint-Chamond
.
.
A Saint-Chamond
 
 
Hommage à la famille Maurin (réseau Mithridate) qui tenait un café à Saint-Chamond, lieu de réunion de la Résistance
 



A Saint-Chamond, rue de la République
 

A Saint-Chamond encore


A Saint-Chamond, rue de la République
.
.
Gare SNCF de Châteaucreux, Saint-Etienne
.
.
A Châteaucreux



Rue Michel Servet
.
janinplac.jpg

Boulevard Jules Janin à Saint-Etienne



A l'Amicale laïque de La Chaléassière (Saint-Etienne), on trouve sur une plaque les noms de Barthélémy Ramier, commandant FTPF, arrêté par la Gestapo à  Alès, décédé en 1944 (fusillé). Figurent aussi ceux d'Henry Tavernier, mort à  Dachau, Pierre Barnier (FTPF) assassiné par la gestapo à  Firminy, Louis Morel et Marcel payet, tombés au champ d'honneur en 1940.

.
.
A Côte-Chaude, Saint-Etienne
.
.
Monument de Lorette: " En hommage à  la Résistance, 18 juin 1940 - 8 mai 1945, leur sacrifice a fait renaître la Liberté. Ville de Lorette ,11 mai 1996 "
 

Quelques noms de rues et places du Forez (liste non-exhaustive)

 A Montbrison: avenue de la Libération et rue des résistants,  place du colonel Marey

A Saint-Bonnet le Château: rue du commandant Marey

A Saint-Chamond: rue Bonnevialle (résistant fusillé en février 1944)

A La Ricamarie: rue Rémi Moïse

 

remimoise.jpg

A Andrézieux-Bouthéon: rue Fernand Bonis

A Saint-Just-Saint-Rambert: square de la Résistance,  boulevard et place de la Libération

A Saint-Etienne: rue Pierre Bérard (Stéphanois tué par la Gestapo en 44), rue du lieutenant Maurice Knoblauck (tué par la milice), rue Léon Nautin, boulevard Robert Maurice, rue Elise Gervais (tuée par la Gestapo en août 1944), rue Barthélémy Ramier (fusillé), rue Francis Baulier (élève de l'Ecole des mines de Saint-Etienne, tué à  Bourg-Argental le 2 juillet 1944), rue Maître Simone Levaillant (avocate, morte en déportation), passage Fernand Levy (apprenti joaillier, arrêté par la Gestapo en mai 1944, mort dans le train qui le menait vers Dachau)...