Thursday, November 26, 2020

Le club d'athlétisme stéphanois a entamé cette fin d'année - centenaire de l'armistice oblige - la longue série d'événements marquant le centenaire de sa création. Le plus gros reste à venir, passé en revue cet après-midi dans la suite « 1933 » du Chaudron.

Les Amazones se sont imposées samedi, au stade Salif Keita, 2-0 contre Marseille en match avancé de la poule B de 2e division. Avec 29 points, elles occupent pour l'heure la seconde place de la poule derrière Yzeure Allier. Depuis le début du championnat, elles se sont inclinées deux fois, le 9 septembre, face à l'OM justement, et le 2 décembre, face à Vendenheim. La compétition reprendra le 13 janvier avec leur match retour contre Yzeure Allier (1-1 au match aller).

Anouck Jaubert a remporté pour la 2e fois consécutive la Coupe du monde d'escalade de vitesse avec six podiums dont trois victoires sur les huit étapes de la compétition. La grimpeuse stéphanoise s'impose devant l' Indonésienne Susanti Rahayu et la Russe Lullia Kaplina.

« Cette victoire d’Anouck, écrit le Comité territorial montagne et escalade de la Loire, est à replacer dans un contexte chargé qui renforce encore plus sa performance. D’une part, elle poursuit toujours ses études de kiné et d’autre part elle s’est fixée pour objectif de décrocher (l’année prochaine) une qualification pour les J.O. de Tokyo pour la seule médaille qui sera décernée en escalade, celle du combiné vitesse-bloc-difficulté. Ce qui l’oblige à mener en parallèle un entrainement intensif également dans les deux autres disciplines, bloc et difficulté. Ca commence à payer. Vendredi elle était alignée en qualification de l’épreuve de Coupe du monde de difficulté où elle a décroché la 27ème place (seules les 26 premières passent en demi-finale). Petit à petit, elle se rapproche de l’élite mondiale de la spécialité. Soyons patient. La saison 2018 se terminera pour Anouck le 11 novembre à Toulouse avec le Championnat de France du combiné olympique. Elle aura alors bon repère dans la perspective de l’année 2019. »

Après cinq matchs, l'Entente Forézienne de Volleyball est toujours invaincue et domine sa poule avec 14 points. Pour rappel, l'équipe 1 masculine, entrainée par une femme, Sandrine Lurol, évolue désormais en Nationale 3 dans une poule (la poule B) comprenant dix autres équipes dont celle du Club Athlétique de Saint-Etienne, deuxième au classement avec trois victoires en trois matchs.

Les Foréziens joueront samedi 27 octobre contre le Volley Club Mâconnais,qui descend de Nationale 2 et compte pour l'heure deux victoires sur trois rencontres disputées (une défaite contre le CASE). Le match aura lieu à la salle socio-sportive de La Fouillouse à 20h.

Le derby est programmé le 3 novembre à Saint-Etienne au gymnase de Villeboeuf.

> Lire aussi