Wednesday, March 22, 2023

La fédération de la Loire du Parti Socialiste annonce que vont s'ouvrir «très rapidement » des discussions avec Christophe Faverjon, maire d'Unieux (PCF), candidat aux Législatives (suppléant : Serge Vray), suite, indique-t-elle, au retrait de Laurence Juban (conseillère régionale, adjointe à la Culture à Firminy), candidate investie par les militants socialistes sur cette circonscription ; laquelle, de même source, s'est ralliée au candidat de « La République en marche » (David Kauffer).

Et d'ajouter : « Le PS Loire a toujours fait part de son souhait de large rassemblement pour les élections législatives. Nous traduisons d’ores-et-déjà cette volonté en actes, en soutenant un candidat EELV sur la 2ème circonscription (Olivier Longeon), et un candidat « divers gauche » issue de la société civile sur la 6ème (Jean Duverger). »

Le député sortant est Dino Cinieri (LR).

2e circonscription: Jean-Michel Mis (attaché parlementaire de Jean-Louis Gagnaire, 49 ans)

3e circonscription: Valéria Faure-Muntian (chargée de clientèle en assurances, 32 ans)

4e circonscription: David Kauffer (chargé de mission "tranquilité et médiation", 46 ans)

6e circonscription: Julien Borowczyk (médecin, 38 ans)

Les 1ère et 5e circonscriptions restent à pourvoir.

 

Gilles Artigues, qui avait obtenu l'investiture UDI-LR, a donné mardi le "coup d'envoi" de sa campagne législative sur la 1ère circonscription de la Loire (quartiers nord de Saint-Etienne, Roche-la-Molière, Saint-Genest-Lerpt, Villars,St-Priest-en-Jarez et Saint-Jean-Bonnefonds). Son suppléant sera Claude Liogier, également adjoint au maire de Saint-Etienne, en charge des politiques de sécurité. Il sera opposé notamment au député sortant PS, Régis Juanico, qui officialisera sa candidature le 12 mai avec sa suppléante Arlette Bernard, conseillère départementale. Pour rappel, Gilles Artigues fut le député de cette circonscription de 2002 à 2007 sous l'étiquette UDF. Régis Juanico (PS) y battit Françoise Grossetête (UMP) en 2007. Il s'imposa ensuite face à Gilles Artigues en 2012 (57,45 % des voix contre 42,55 %).

Réactions reçues par mails

" Les Françaises et les Français ont choisi massivement d’élire Emmanuel Macron à la présidence de la République. En tant que référent départemental Loire d’Emmanuel Macron, je me réjouis de ce large succès qui conclut une campagne longue, difficile et souvent violente. Emmanuel Macron va désormais mettre en œuvre son programme de transformation du pays pour libérer ses forces vives, améliorer la protection réelle des citoyens les plus fragiles et replacer la France au cœur de l’Europe, parce que là est sa place, parce que la France est notre patrie et l’Europe son avenir. C’est au cœur de l’Europe que la France peut donner toute la mesure de sa puissance économique, politique et morale.

Les chiffres dont nous disposons pour le département de la Loire montrent qu’après un premier tour qui avait placé Marine le Pen en tête, les Ligériens ont su recentrer leurs votes sur le projet équilibré, réaliste, cohérent et protecteur d’Emmanuel Macron.