Thursday, November 26, 2020

Les adhérents de « Saint-Etienne Demain » (membres d'EELV, Génération.s, PS, etc. ou issus de la société civile) ont désigné leur chef de file. Il s'agit de Pierrick Courbon, conseiller municipal d'opposition (groupe Nouvelle gauche) et conseiller départemental. Ils lui donnent mandat pour « poursuivre le travail autour d’un objectif commun : rassembler les forces de gauche, écologistes et citoyennes dans l'optique de l'élection municipale de mars prochain ».

« Saint-Etienne demain » est une association réunissant quelque 200 personnes ayant pour but de rassembler les « forces politiques de gauche, écologistes, citoyennes et humanistes » en vue des élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Le groupe de travail mandaté pour désigner la tête de liste – sur la base d’une liste de qualités et de compétences définie par les adhérents de l’association – conclura ses travaux fin août.

Des membres de l'association sont allés à la rencontre des habitants avec un questionnaire simple, afin de recueillir leur avis en trois questions ouvertes :
- Qu'est-ce qui va bien à Saint-Etienne aujourd'hui ? Quels sont les atouts de notre Ville ?
- Qu’est-ce qui ne va pas à Saint-Etienne aujourd’hui ? Quelles difficultés rencontrez-vous au quotidien ?
- Que voudriez-vous pour Saint-Etienne, demain ?

Ce questionnaire est également disponible sur son site web, sous forme de formulaire en ligne sécurisé : https://saintetiennedemain.fr/quest/

«  Le résultat de l'élection européenne est une leçon de démocratie.
La participation est en nette hausse. Elle montre l'intérêt manifeste des habitants de la Loire pour la politique et pour l'Europe.
Avec 21.52% des voix pour la liste d'union "Renaissance", le Mouvement Démocrate et la République en Marche confirment l'adhésion de nos concitoyens à un idéal européen, défendu depuis toujours par François Bayrou.

Ce score historique devrait me réjouir. Il me laisse cependant un goût amer.
Amer, car l'extrême-droite est toujours en tête dans la Loire, deux ans après l'arrivée d'Emmanuel Macron au pouvoir.
A l'exception de Saint-Etienne et Montbrison, le RN l'emporte dans toutes les grandes villes du département et dans la majorité des villages. C'est insoutenable.

Entre les européennes de 2009 et 2019 l'extrême droite a quadruplé le nombre de ses électeurs dans la Loire. Cette montée ne s'arrêtera pas et proclamer être le dernier rempart face à Marine LePen ne suffira plus. C'est pourquoi nous nous attaquerons sans relâche aux causes profondes qui rongent la cohésion entre les habitants de nos villages et de nos villes. »

Samy Kefi-Jérôme
Président du MoDem Loire

Au niveau national :
RN : 23,3 % (23 sièges)
LREM-Modem : 22,4 % (23 sièges)
EELV : 13,5 % (13 sièges)
LR : 8,5 % (8 sièges)
LFI : 6,3 % (6 sièges)
PS : 6,2 % (6 sièges)

A l'échelle du département :
RN : 24,56 %
LREM-Modem : 21, 51 %
EELV : 12, 61 %
LR : 10,54 %
LFI : 5,88 %
PS : 5, 28 %
Debout la France : 3, 85 %
Génération.s : 3, 26 %
PC : 2, 68 %
UDI : 2, 34 %

A Saint-Etienne, la liste LREM-Modem arrive en tête (22,46 %) devant celle du Rassemblement national (19,54 %) et d'EELV (14,61 %).

A Montbrison, la liste LREM-Modem est arrivée en tête avec 25,63 % des suffrages, devant celle du RN (18,95 %) et celle d'EELV (14,04 %). Comme à Saint-Just-Saint-Rambert où elle recueille 24,85 % des suffrages, devant le RN (22,57 %) et la liste écologiste (15,85 %). 

A Saint-Chamond, la liste RN devance (25,67 %) celles de LREM-Modem (19,90 %) et d'EELV (12,79 %). Idem à Roanne où la liste RN recueille 24,31 % des suffrages, devant les listes LREM (21,79 %) et EELV (10,79 %). Et à Rive-de-Gier, avec respectivement 29,53 %, 17,35 et 9,91 %.

A Firminy, la liste RN devance avec 28,64 % des suffrages celles de LREM (16,69 %) et Les Républicains (10,03 %). La liste d'EELV est 4e (9,18 %).

Photo : vue intérieure du Parlement européen (archives FI)

> Les résultats dans la Loire