Thursday, January 20, 2022
" 6 semaines de blocages, 10 semaines d'assemblées générales, des dégradations importantes sur les murs de la faculté, des semestres et des années en danger... Voici le triste bilan du mouvement sur le site Tréfilerie de l'Université Jean Monnet ", écrivent les jeunes de l'UMP de la Loire par la voix de leur président Clément Robillard.

" L'UMP Facs salue les avancées que nous avons pu obtenir: désormais, les bloqueurs et les anti-bloqueurs comptent les voix. C'est un premier pas, mais un vote à bulletins  secrets serait plus légitime ".

Et de préciser: "Par ailleurs, la faculté de droit a largement voté contre la grève et contre le blocage". Ce qui ne nous semble pas un fait très nouveau.

La prochaine AG est prévue mardi prochain.

L'ancienne présidente de la Communauté d'Agglomération Loire Forez, candidate malheureuse lors des dernières municipales à Montbrison, a démissionné fin mars de ses fonctions d'élue. Elle appartenait au groupe d'opposition "Réunir pour réussir". Elle dénonce un manque de débat démocratique au sein de la nouvelle municipalité.
{mosimage}Le Parti de Gauche est né dans la Loire le jeudi 22 janvier 2009. Créé au niveau national par Jean-Luc Mélenchon (ex PS) il a mis en place son comité en présence de militants venus de Saint-Étienne, Roanne, Montbrison, Lorette et Firminy. Deux coordinateurs chargés de la vie du parti dans la Loire ont été désignés. Il s’agit de Quentin Dexpert pour le secteur de Roanne et de Belkacem Merahi pour le secteur de Saint-Étienne. Trois élus ont rejoint ses rangs: Michelle Verrier, conseillère municipale de Lorette ; Lionel Massardier, conseiller municipal délégué de Saint-Étienne (ex MRC) et Jean-Luc Hodemon , conseiller municipal d’Ambierle. Il a tenu  sa première réunion publique en présence notamment d'Elisa martin, conseillère régionale, Lionel Massardier et Michèle Verrier le 23 mars à l' Amicale Chaléassière à Saint-Étienne. 

La Loire sera représentée par Catherine Herbertz sur la liste d'Europe Ecologie, conduite par Michèle Rivasi et , en seconde position, François Alfonsi (et non Etienne Tête) dans la Région Sud-Est lors des prochaines élections européennes. Conseillère régionale Rhône-Alpes, Catherine Herbertz  est également une ancienne candidate aux cantonales et législatives à  Saint Etienne, ancienne co-listière de la liste écologiste à  St Etienne, et bibliothécaire de métier. La Loire devrait aussi être représentée par une autre candidature, non-verte. A suivre...