Monday, September 21, 2020
Le chantier de la Maison de l'Emploi, au Clapier (Saint-Etienne), a repris le 1er septembre 2008  après plusieurs mois d'interruption en raison du risque d'effondrement d'un immeuble de la rue Rateau. Celui-ci a été racheté par la municipalité et sera détruit. Surcoût  total pour la Ville: 2 millions d'euros.

La Maison de l'Emploi doit être livrée au dernier trimestre 2009. Le projet, à  l'origine stéphanois, est devenu au fil du temps celui de Loire-Sud et fédère les maisons de l'emploi de l'Ondaine, du Gier et du Pilat. "Une vraie volonté de travail en commun" saluée par Nicole Peycelon, Gérard Manet (président du PLIE à  Saint-Etienne Métropole), le sénateur-maire Michel Thiollière, Christian Cabal... lors de la pose de la première pierre en avril 2007:

Dans le cadre du plan de cohésion sociale de Jean-Louis Borloo, elle doit parer au mieux au problème de l'emploi en regroupant sous un même toit toute les volontés oeuvrant dans l'aide et l'accompagnement aux personnes en difficulté. Elle abritera, outre les services publics de l'emploi (ANPE, Assedics), les locaux de 17 organismes chargés d'aider à  la formation, à  l'orientation et à  la création d'entreprises. Elles développeront ensemble des actions communes en lien avec les besoins du monde économique:

- Structures d'orientation: CIO (Centre d'information et d'Orientation), Maison des Métiers, Espace Info Jeunes...
- Structures d'accompagnement: Mission Locale Jeunes, Centre d'Information sur les Droits des Femmes, PLIE, AFIJ...
- Structures d'aide à  la création d'entreprises: Fondation Agir contre l'Exclusion...
D'autres structures tiendront également des permanences ou participeront à  des forums, notamment les chambres consulaires, les syndicats professionnels, l'AFPA...

L'objectif premier est de rendre l'offre beaucoup plus lisible et de simplifier autant que possible le parcours des demandeurs d'emploi ou des personnes souhaitant se reconvertir. "Cette maison en effet, dit Nicole Peycelon, doit être celle de tous. Pas uniquement celle de ceux qui, malheureusement, ont des difficultés d'emploi, mais doit aussi accueillir et proposer des services à  tous les Stéphanois et Ligériens désireux de progresser dans leur vie professionnelle."

emploimaisondx.jpg
 
Localisée de façon très emblématique dans le paysage urbain de Saint-Etienne, à  deux pas du Puits Couriot, elle doit encore signaler à  l'attention de tous que ce quartier qui a mal vieilli, sans oublier son passé, prépare son avenir.  "Nous avons souhaité que la Maison de l'Emploi soit aussi un phare dans la nouvelle agglomération qui se construit, au sens architectural. Un bâtiment qui marquera son époque et qui sera là  pour témoigner de la vitalité de Saint-Etienne", explique Michel Thiollière. L'architecte choisi est Rudy Ricciotti, lauréat du Grand Prix international d'architecture 2006. D'une superficie totale de 4 500 m2 sur cinq niveaux , le bâtiment a été pensé par l'architecte avec pudeur mais sans misérabilisme. Son coût: 11,5 millions d'euros TTC financés principalement par la Ville à  hauteur de 6,8 millions, SEM (1,6 millions) l'Etat (2 millions) et la Région (1,2 millions).
emploimaison.jpg

L'architecte a prévu notamment de créer un toit végétalisé (avec pelouse) et une verrière avec une structure gonflable entre deux grands blocs de béton.