Tuesday, June 18, 2024
Le CNR (Conseil National de la Résistance) a été créé par jean Moulin le 27 mai 1943, peu de temps avant que son fondateur ne tombe sous les coups de la barbarie nazie. L'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR) s'est vouée à  la défense des valeurs de la Résistance telles qu'elles sont explicitement présentées dans le texte de la "Charte de la Résistance" adopté en mars 1944 par le CNR: défense des droits spécifiques des Anciens Combattants, combat pour la démocratie et les droits de l'homme, construction d'une société plus juste et solidaire.

Mais compte tenu du vieillissement de ses membres (seuls ceux qui titulaires de la carte de Combattants Volontaires de la Résistance peuvent en faire partie), l'ANACR est vouée à  disparaître. Dans notre département, l'association a perdu en novembre 2006 son président, Camille Pradet, et dans une lettre Jean-Michel Steiner indique qu'elle a été marquée par "42 décès sur 250 membres depuis le début de l'année 2007". Par ailleurs, beaucoup des adhérents ont des difficultés pour se déplacer.

 


C'est pourquoi, consciente de la situation de l'Association et soucieuse de ne pas voir abandonné le combat de ses membres, l'ANACR a décidé, lors de plusieurs de ses congrès nationaux, d'en confier la charge aux générations nées après la guerre. Dans ce but elle a créé l' Association des Amis de la Résistance. Dans la Loire, Jean-Michel Steiner, professeur d'histoire à  l'Université et au lycée Jean Monnet en est l'animateur. " Nous sommes quelques-uns à  travailler au passage de relais et nous aimerions que nos rangs s'étoffent", explique-t-il. " Nous allons prochainement (le 16 juin) tenir un congrès départemental au cours duquel la transformation sera discutée et des décisions seront prises."

C'est pour fêter l'anniversaire de la fondation du CNR, honorer la mémoire de Camille Pradet et donner un caractère solennel à  cette mutation que quelques dizaines de personnes, jeunes et "anciens"(parmi eux des résistants) se sont retrouvé dimanche autour du buste de Jean Moulin. à€ cette occasion, une gerbe a été déposée au pied du monument et une chorale a interprété "Le chant des partisans" et "L'affiche rouge".

Jean-Michel Steiner et deux de ses élèves