Tuesday, January 31, 2023
"Nous sommes très déçus", a déclaré Michel Thiollière au cours d'une conférence de presse. "Déçus pour nous-mêmes et pour les équipes qui ont travaillé sur ce projet pendant presque deux années. C'était une démarche vraiment partenariale" . Et si elle respecte la décision du jury, l'équipe du projet se dit aussi surprise.
Parce que la décision du jury, à  son sens, est "une contradiction avec l'esprit de la compétition telle que nous l'avions perçu." Il n'aura en effet échappé à  personne que le choix du jury s'est porté sur des capitales régionales disposant de moyens financiers bien plus conséquents que ceux de Saint-Etienne. "A notre sens, a déclaré le maire, il nous apparait qu'il y a un risque pour l'Europe... Le titre de C.E.C. devrait s'inquiéter de ce que des villes moyennes comme Saint-Etienne ont à  dire sur ce que devrait être l'Europe (...) De façon assez injuste, des collectivités sont mises sur le bord de la route. Pour notre part, nous avons le soucis d'une Europe plus équitable et plus équilibrée."

Amertume aussi, mâtinée d'inquiétude, quand il s'agit d'évoquer le soutien apporté par la Région à  la candidature lyonnaise. "Parole nous avait été donnée que la Région ne prendrait pas partie et ce soutien a même étonné le jury", a indiqué le maire qui, beau joueur cependant, souhaite bonne chance à  la candidature de Lyon.  Quant à  envisager un soutien stéphanois (la Capitale des Gaules ferait-elle déjà  du pied à  sa petite voisine ?)  il déclare ne rien connaître du projet lyonnais. Rappellons aussi au passage que Saint-Etienne s'était déclarée la première pour cette candidature et que beaucoup auraient souhaité que Lyon s'associe à  la cité ligérienne. On connaît la suite. "Les riches ont gagné, qu'ils ne nous demandent pas de sous", a souligné le maire.

confpresse.jpg

Et puis surtout, il reste l'Espoir. Car ainsi que le fait remarquer Anne-Marie Castay, sur le plan humain "l'investissement a été important et ce qui s'est passé pendant un an a été quelque chose de très fort" . "Ce n'est pas une fin en soi, a déclaré le chef de projet, c'est le début de quelque chose... la volonté de démontrer que la culture joue un rôle important à  Saint-Etienne ".

"On a gagné en confiance, ajoute Elsa Frances, plus de visibilité... Ce n'est que la 1ère marche d'un escalier à  monter."

Bon, Saint-Etienne a raté la marche. Soit ! Mais à  ce qu'il parait le jury a applaudi le dossier. C'est très gentil de sa part mais ça tendrait aussi à  prouver qu'elle ne s'est pas cassée les reins...