Tuesday, June 18, 2024
Sophie Tricot, maire de Burdignes, a pris le 12 janvier 2009 un arrêté interdisant les cultures OGM sur la petite commune (350 habitants). Comme elle s'y attendait, cette démarche symbolique a entraîné la réaction du Préfet de la Loire qui a attaqué l'arrêté en justice. Le maire en effet n'est pas habilité à prendre des décisions de cette nature. Le dossier a été examiné par le tribunal administratif de Lyon le mercredi 11 mars. Il a ordonné la suspension de son exécution. Un juge devra se prononcer bientôt sur l'annulation pure et simple de l'arrêté.