Monday, September 21, 2020
C'est une tradition. Depuis la première Fête du Livre de Saint-Etienne, sous la municipalité Dubanchet, chaque édition s'accompagne d'une cuvée spéciale des vins du Forez. Laquelle honore son parrain ou marraine. La première avait pour nom "Cuvée René Fallet". D'autres ont sacré Robert Sabatier, Wolinski... jusqu'à  la dernière en date, la "Cuvée Jean d'Ormesson", en 2007.

"Quand on le fait goûter, on le trouve bon, mais quand on met l'étiquette on le trouve moins bon", nous dit André Patard à  propos du Côte du Forez, pour illustrer le déficit d'image que pouvait avoir le vin forézien. C'est sans doute vrai encore aujourd'hui. "C'est pour ça que deux copains, Jacques Plaine, l'initiateur de la Fête du Livre, et Dominique Chèze, Président de la coopérative, ont eu l'idée de la cuvée de la Fête du Livre ", nous apprend l'actuel Président de la Coopérative des Vignerons foréziens. Pour aider à  ancrer le Côte du Forez dans la région stéphanoise. En plus d'allier la culture littéraire à  celle de la vigne.

Chaque année donc, une petite délégation de la municipalité vient à  Trelins pour sélectionner la cuvée spéciale Fête du Livre. Certains auteurs sont même venus en personne: Piem, Calixthe Beyala et Daniel Picouly.

cuvee.jpg

Nora Khennouf, conseillère municipale déléguée en charge de la politique du livre et de la lecture conduisait celle qui devait mener à  bien cette mission pour 2008. La dégustation s'est faite dans la cave près des cuves. Quatre échantillons proposant un panel de différentes qualité de vin ont été proposés aux goûteurs. La qualité de chaque vin est commentée âprement et la langue se fait un peu ésotérique: "trop léger"; "mais friand", "plus fruité", "trop court en bouche", "quelque chose de plus" ; "moins que le 2e", "manque d'évolution"; "trop lourd"; "facile à  boire", mais "mieux que le premier"; "plus de matière"...

" Il faudrait quelque chose de fruité... un vin généreux, mais fin et léger", explique Nora Khennouf. "Comme la personnalité de la marraine". La marraine, cette année, c'est Anny Duperey. Finalement, après quelques déboires, débats pardon, le "quelque chose de plus" de l'échantillon n°2  a emporté la décision. Xavier Guillard est depuis sept mois le nouvel oenologue de la cave. Il a bien voulu résumer pour nous le vin de la future cuvée spéciale: " Millésime 2007, quelque chose de très en bouche, un vin fruité mais qui reste sur de la matière, des arômes fruits noirs, cassis-myrtilles, un assemblage de 25% volcanique."

cuveedx.jpg
André Patard

3000 bouteilles environ seront mises en vente. L'affiche de la Fête du Livre devrait décorer l'étiquette. Il n'en a pas toujours été ainsi. Quelques-unes parmi les plus anciennes, celles de Jacques Faizant, Piem et Wolinski, par exemple, portaient des dessins humoristiques. L'étiquette "sans culotte" qui décore la bouteille Wolinski a dû être modifiée pour que la "gueuse" ne montre que ses fesses. L'affiche de la Fête du Livre qui avait pour parrain Erik Orsenna a également été changée. Sur la première, deux seins sortaient de l'ombre. Après censure, c'est une hermine blanche que l'on trouve sur la bouteille.