Monday, October 26, 2020
Le dernier bulletin des Amis du Vieux Saint-Etienne retrace l'histoire des églises saint François Régis à  Saint-Etienne. C'est un sujet que nous avons également abordé, plus modestement, mais en couleurs, dans notre "Encyclo". La revue lance un appel à  témoins. Il concerne le Christ de Jean Cardot.

 

 

Nous avons également évoqué le grand artiste stéphanois il y a peu dans une brève concernant sa dernière oeuvre monumentale, inaugurée en juin à  Paris. Jean Cardot a réalisé dans sa sa ville natale un certain nombre de sculptures, notamment la Semeuse de la Caisse d'Epargne, vers le Centre des congrès à  Fauriel. Mais il aussi sculpté un certain nombre d'éléments de mobilier liturgique, en fer forgé, pour l'église saint-François-Régis: chandeliers, cierge pascal et croix de procession.

Nous mettrons prochainement en ligne les photographies dans notre article consacré à  l'église. Mais ce qui nous intéresse ici est un Christ, un Christ envolé, peut-être volé - il mesurait tout de même environ trois mètre de haut ! - en tout cas disparu. Il reste une photographie, que nous a communiquée le cinéaste André Picon. Nous savons aussi qu'il a été réalisé en 1959 et qu'il est constitué d'un mélange de ciment et de plâtre. Il est patiné à  la feuille d'or. Jean Cardot se souvient l'avoir offert au Père Romain Ploton, le curé de l'époque.

Voilà  tout. On ne sait rien d'autre. Il reste introuvable. A-t-il été déposé lors de la démolition du clocher en 1972 ? Mystère...

Si vous connaissez le fin mot de l'histoire, veuillez contacter l'association au 04 77 25 74 32. Vous pouvez également nous envoyer un message: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

christcardot.jpg