Thursday, October 06, 2022

Ce tableau peint à l'huile sur toile (166 x 187 cm) n'a pas encore révélé tous ses secrets. Le plus grand d'entre eux étant le nom de son auteur. Il s'agirait – puisqu'en l'état des connaissances il ne lui est qu' attribué - du peintre italien Gioacchino Assereto (1600 – 1649). Il se pourrait aussi qu'il soit sorti de l'atelier du maître et que celui-ci n'ait pas travaillé sur l'oeuvre, ou en partie seulement.

 Son histoire est un peu rocambolesque. La toile abandonnée fut retrouvée dans le château de Boën en 1977 par Paul Bory, un amateur de peinture. Il fut d'abord suggéré qu'il représentait Bélisaire reconnu par un mendiant. Bélisaire était un grand général romain d'Orient finalement désavoué par l'empereur qu'il avait servi. Le thème du pauvre Bélisaire, mendiant aveugle à la fin de sa vie, a inspiré des artistes à partir du XVIIe siècle. Mais à cette hypothèse succéda vite une autre. La peinture représenterait en fait un épisode biblique : l'apparition du spectre du prophète Samuel à Saül chez la pythonisse d'En Dor... Qui fut le commanditaire ? Comment s'est il retrouvé à Boën ? On l'ignore. Il se peut qu'il décorait l'ancienne église du village, démolie en 1882. Restauré par l'atelier Vicat-Blanc à Lyon, on peut désormais l'admirer dans le château qui accueille le Musée de la vigne et des vignerons. Château qui, notons le en passant, a été construit par un architecte italien : Michele Dal Gabbio.

Photo : détail du tableau