Wednesday, April 14, 2021

Chaque année, aux mêmes endroits, les populations d’oiseaux communs sont suivis par les gens de la Ligue de Protection des oiseaux (LPO) afin d'évaluer les tendances d'évolution de ces populations dans notre région. Sont concernées 75 espèces regroupées en quatre catégories : les espèces forestières, les espèces des milieux agricoles, les espèces des villes et villages et les espèces généralistes qui occupent l’ensemble des habitats cités précédemment.

En dix-neuf ans, ces populations ont diminué de près de 5 % sur l’ensemble de la région, indique la LPO.

Les populations de Mésange charbonnière, par exemple, ont diminué de 12 % depuis 2002, celles du Coucou gris de 25 %, de l’Alouette des champs de 16 %...

Et la LPO de préciser : « Ce déclin majeur a de nombreuses causes liées aux activités actuelles de notre société, notamment :la création de paysages homogènes et artificialisés qui empêchent la nature de se développer, l’utilisation de produits phytosanitaires dans les jardins ou l’agriculture,la disparition des milieux naturels qui laisse la place à une forte urbanisation. »

Photo : mésange charbonnière (archives FI)