Tuesday, November 29, 2022

La première pierre d'Explora a été posée hier. Ce sera un « lieu d'expérimentation, où sera aiguisé l'esprit critique, et qui a l'ambition de devenir un lieu de référence en France », a déclaré Guillaume Desbrosse, directeur du Centre de la culture scientifique, technique et industrielle La Rotonde. Son ouverture est prévue pour septembre 2020.

Devant participer au renouvellement urbain et social du quartier Tarentaize-Beaubrun-Couriot, Explora prendra place rue Calixte Plotton, sur la plateforme haute du site Couriot. Le bâtiment du garage de l'ancienne centrale électrique de Basses-Villes, construit dans les années 20, sera réhabilité (architecte mandataire : Novae Architectes). Il accueillera ExploraLab, lieu d'innovations, d'expérimentations et de découvertes de 400 mètres carrés avec notamment un atelier équipé des outils et machines nécessaires à la fabrication de prototypes.

ExploraParc, attenant au bâtiment, sera un espace de découverte ludique de 8000 mètres carrés relié au parc Couriot en contrebas. Il sera composé de quatre espaces : un espace sur la thématique de l'énergie, un espace modulable offrant diverses possibilités appelée « zone défis », un espace consacré à l'exploration des sons, et le jardin du Stéphanien*, un jardin pédagogique faisant écho à la flore fossile du bassin houiller. Il y aura dans ExploraParc une grande estrade bétonnée, une sculpture végétale monumentale, des paraboles géantes, une forêt de tubes à voix et des modules interactifs dont les mouvements génèreront de l'électricité...

Tout ceci devant permettre au public – le public scolaire étant la cible prioritaire du site par le biais d'ateliers – d'approcher diverses disciplines : la physique, la musique, la biologie...

Explora sera géré par La Rotonde qui fête ses 20 ans cette année et qui est composée de neuf personnes.

* Le Stéphanien est un étage géologique du Carbonifère qui tient son nom de notre ville.

Le bâtiment en béton construit par la société anonyme des Mines de la Loire. A deux pas, rue de l'Apprentissage, est située l'ancienne aciérie de cette même société (Limouzin-Freyssinet, 1917). C'étaient des installations complémentaires à la marche du puits Couriot.

Photo d'introduction : pose de la première pierre par le maire, Samy Kéfi-Jérôme (représentant le Conseil régional), Gilles Artigues et Guillaume Desbrosse.