Saturday, July 04, 2020

10 000 œufs de saumon, en provenance du Conservatoire National du Saumon Sauvage (CNSS) situé à Chanteuges, en Haute-Loire, vont être déposés le 7 février dans l'incubateur situé dans le Parc de Beaulieu à Riorges, près de la rivière le Renaison. C'est la 6e année consécutive qu'a lieu cette opération, dans le cadre d'un projet de réintroduction du saumon dans le fleuve Loire.

Photo du transfert des œufs dans l'incubateur/dr

Ces œufs, payés par l’Etablissement Public Loire 0,117 euro l'unité, soit 1170 euros au total, devraient éclorent fin février, début mars, d'après le Service Développement de la fédération de pêche du département, en vue d'une migration vers le milieu naturel, à savoir le Renaison, affluent de la Loire, vers la mi-avril. Outre la fédération de pêche, les associations initiatrices du projet, en charge du suivi de l’incubateur et de la mission pédagogique auprès des jeunes publics sont l’association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique (AAPPMA) de Roanne et sa région, l’AAPPMA «les pêcheurs de truites du Roannais» et le club de pêche sportive Forez Velay. La ville de Riorges met à disposition l’emplacement de l'incubateur (construit par Roannais Agglomération) et l’accompagnement des services techniques. Le premier saumon attlantique observé à Roanne depuis 1950 avait été photographié en mars 2012 dans la station de comptage. Ci-dessous, la photo communiquée à l'époque par l'association Loire Grands Migrateurs (LOGRAMI).