Wednesday, July 15, 2020

Le Grand Cercle avait fermé ses portes en octobre 2007. Aujourd'hui l'institution de la place de l'Hôtel de Ville renaît sous la houlette de GL Events qui la positionne clairement sur le marché de l'évènementiel et du séminaire. L'entreprise lyonnaise, qui exploite aussi depuis quinze ans le Centre de congrès, a pensé le lieu comme un outil complémentaire qui doit participer à faire de Saint-Etienne, sinon une place forte du marché d'affaire, tout du moins une ville bien armée. En ce sens, la restauration du lieu apparait comme un retour aux sources de son histoire. Installés dans un bâtiment construit en 1840 par André-Thomas Colcombet, fabricant de rubans, les espaces de réception du Grand Cercle étaient en effet destinés aux acteurs économiques de l'époque.

 


gcercledx.jpg
gcerclesept.jpg

Il y a toujours des tables à  manger mais les salons (six salons communicants et modulables  et deux salons indépendants) sont désormais  réservés aux groupes d'au moins dix personnes, pour les repas de familles par exemple mais surtout pour les réceptions données par les entreprises, les institutionnels ou collectivités. Lesquels adopteront ce nouvel espace pour leurs séminaires, réunions et rencontres d'affaires.

gcercletrs.jpg
gcerclesix.jpg

Quatre mois de travaux, menés en collaboration avec les Monuments Historiques, auront été nécessaires pour redonner aux 700 m2 du Grand Cercle de leur lustre d'antan et lui conserver ses stucs et plafonds moulurés inscrits à  l'inventaire supplémentaire des M.H. depuis 1984. Mais si les travaux, d'un coût de 250 000 euros, ont été menés dans le respect de l'€™histoire du lieu, ils l'ont inscrit aussi dans notre époque.  Jusqu'à  300 personnes peuvent fouler les parquets en chevrons en chêne, sous les luminaires classiques ou contemporains selon qu'on se trouve dans les salons qui font face à  l'Hôtel de Ville ou dans les salons qui ouvrent sur la place Dorian. En restauration assise, 200 personnes peuvent prendre place dans les huit salons de style Napoléon III.

gcercle.jpg

Quant au "salon Massenet", devenu salon de lecture, il conserve bien sûr ses grands miroirs et ses peintures, et son  ambiance feutrée, sombre et chaude qui contraste avec les ambiances lumineuses des autres salons qui, pour leur part, ont opté pour de nouvelles teintes blanc cassé et crème.

gcercleqt.jpg