Friday, September 24, 2021

Il y a quelques années, sous le pseudonyme de « Vlad », un internaute se désespérant des résultats affligeants du club avait suggéré ironiquement dans notre forum de racheter les poteaux carrés de Glasgow pour en faire notre porte de Brandebourg. Ces poteaux maudits d'Hampden Park sont désormais dans le Musée des Verts, inauguré ce 20 décembre.

Rocheteau, Moravcik, Bereta, Piazza... de nombreux anciens joueurs étaient présents pour cet événement faisant de l'ASSE, qui fête ses 80 ans, le premier club de football français à posséder un espace muséographique.

D'une superficie de 800 mètres carrés, il est situé au 1er étage de la Tribune Jean-Snella et possède une collection d'un millier d'objets et quelque 50 000 photos. Une collection qui aura été enrichie par 300 donateurs et comptant, exposés, 150 maillots et 19 trophées, mais encore, parmi celles les plus étonnantes, la Mercedes 300 D de Curkovic, le drapeau d'un supporter du Dynamo de Kiev vendant la peau du coq stéphanois avant de l'avoir tué, le cadeau de Manchester offert en 77, le ballon du match retour contre Split...

L'idée a été impulsée par le Conseil général qui l'a financé pour un montant d'environ 2,5 millions d'euros sur les six que le Département avait décidé de consacrer à la rénovation du stade en vue de l'Euro.

Le musée, dirigé par Philippe Gastal et dont l'aménagement s'est élevé à 800 000 euros, est composé de sept espaces consacrés aux premières années, aux grandes heures de Keita, Herbin, Mekloufi, etc., à l'épopée, à la légende, à la période 1982-2004, aux trophées et enfin à l'ère moderne. Un 8e espace est destiné à accueillir les expositions temporaires.

Il ouvrira à l'occasion du match contre les Canaris.

Le prix d'entrée (PT) a été fixé à 7 euros.