Thursday, April 18, 2024
La faculté de droit a organisé pour la première fois, ce 7 octobre, sa rentrée solennelle en présence notamment de Gaël Perdriau, le député Jean-Louis Gagnaire, Natacha Vigne, vice-présidente de l'UJM, et Jean-Marie Delarue, conseiller d'État et premier contrôleur général des lieux de privation de liberté. Les meilleurs étudiants de l'année passée ont été récompensés.

" En matière d'études juridiques, la fac de Saint-Etienne occupe une place plutôt originale dans le paysage de l'enseignement supérieur", a souligné Marc Véricel, arguant de sa complémentarité avec les universités lyonnaises, d'un schéma de formation "complet et performant", de la 1ère année de licence au doctorat, et d'une relation enseignants/étudiants privilégiée. Cette fac "à  taille humaine" jouit "d'une renommée certaine et méritée dans la communauté juridique nationale", a insisté le doyen.

1600 étudiants environ sont inscrits cette année*, 12% de plus en 1ère année, 28 en Master 1 de droit public (huit de plus), 59 en Master 1 de droit des affaires (neuf de plus)...

Elle cultive notamment une tradition de recherche de qualité, personnelle ou collective (le CERCRID fondé par Antoine Jeammaud) et brille régulièrement dans les différents concours de plaidoirie, Lysias, Habeas Corpus, René Cassin et, plus récemment, Georges Vedel. Ce Concours récompense les deux meilleures plaidoiries, l'une en défense, l'autre en demande, sur une question prioritaire de constitutionnalité. Dès sa première participation en mai dernier, l'équipe de la faculté, composée de cinq jeunes femmes, a remporté la finale à  Paris.

L'année 2014/2015 sera une année un peu particulière avec la préparation d'un nouveau projet de formation pour les cinq prochaines années. Marc Véricel a énuméré 4 objectifs: bien préparer l'étudiant à  l'insertion professionnelle; se placer sur le terrain de l'excellence; renforcer la collaboration avec les universités Lyon II et III; développer la coopération et la mobilité internationale. Et d'évoquer une licence "totalement relookée", un nouveau master de droit des contrats et un master droit de l'entreprise qui devrait être installé à  l'Université de Rabat.

" C'est déjà  une fac dynamique, a-t-il conclu. Nous avons la volonté d'oeuvrer à  des formations adaptées aux besoins des étudiants et d'être toujours plus performants."

* une quarantaine d'enseignants titulaires.