Monday, October 26, 2020
Il va falloir vous dépêcher ! Vous risquez de manquer de temps pour faire le trajet (sourire). Le Musée national de Chine à  Pékin - excusez du peu ! - expose durant une journée encore 83 sculptures de Jean Cardot. Cette exposition intitulée "Miroir de l'Invisible" célèbre le  cinquantenaire des relations franco-chinoises. Elle se termine le 24 septembre (et non le 21).

Le sculpteur, né à  Saint-Etienne et formé à  l'Ecole des Beaux-Arts, est rentré en France il y a dix jours, ravi de cette expérience. " Ils ont fait les choses de façon assez grandiose, nous dit-il au téléphone. Imaginez: 2000 mètres carrés d'exposition mis à  notre disposition. Sept tonnes de bronze pour ma part. et en trois jours, tout était installé."

Il expose en compagnie d'un célèbre artiste chinois contemporain, peintre, écrivain et poète: Fan Zeng. " C'est Fan Zeng qui m'a demandé d'exposer avec lui, explique-t-il. On s'est rencontrés il y a environ un an. Il vit une partie de l'année à  Paris et son épouse avait aimé ma statue de Churchill." Jean Cardot est aussi l'auteur de la statue de Charles de Gaulle, à  Paris toujours. Or c'est le général qui a initié en pleine guerre froide les relations diplomatiques entre la France et la Chine. Le sculpteur offrira d'ailleurs au musée une statue en bronze de l'illustre personnage.

Les modèles en plâtre des statues de Churchill et De Gaulle font partie des pièces exposées.


Lao Tseu montant un buffle et le fameux taureau de Cardot. " Fan Zeng, nous dit son ami,  est un homme assez étonnant, très cultivé, un grand peintre traditionnel qui s'inspire des penseurs, des contes et légendes de son pays."