Tuesday, June 18, 2024
Plusieurs cérémonies commémoratives auront lieu dans le Roannais en avril. L'une d'entre elles, le 21, rendra hommage aux aviateurs tombés à  Saint-Cyr-de-Valorges en 1944. Rendez-vous au monument américain, route de Violay à  10 h 30. Le 27 avril, une cérémonie est organisée par la municipalité de Saint-Romain-La-Motte à  10h30 au monument de Gilberte du Martray.

- Dans la nuit du 27 au 28 avril 1944, un B24 Liberator du 36th Bomb Squadron du 801st Bomb Group (8th Air Force USAAF, basé à  Harrington en Angleterre), s'écrase au sol à  quelques centaines de mètres du Pont du Loup. L'appareil participait à  une opération de parachutage d'armes pour l'Armée Secrète du secteur de Tarare.

Cinq membres d'équipage furent tués : 1st Lt George W. Ambrose, pilote, 2nd Lt Robert H. Redhair, co-pilote, 2nd Lt Arthur B. Pope, navigateur, 2nd Lt Peter Roccia, bombardier, S/Sgt Charles M. Wilson, mécanicien. Ce dernier repose au cimetière militaire américain de Draguignan. Les autres corps ont été rapatriés aux USA.

Le sergent James C. Mooney, éjecté de l'avion et sérieusement blessé, fut fait prisonnier. Deux autres membres d'équipage ont survécu: James J. Heddleson, radio, dit "Frenchy" (la place du village porte son nom) et George W. Henderson, mitrailleur.


- Gilberte Bonneau du Martray (1901-1945) était une résistante. Née dans l'Allier, elle a vécu à  Saint-Romain-la-Motte où habitait sa famille. Catholique fervente, infirmière au Val de Grâce à  Paris au début de la guerre, elle rejoint la Résistance et travaille avec les services secrets britanniques. Elle est arrêtée en 1942, emprisonnée à  la Santé puis à  Fresnes et Sarrebruck. Condamnée à  mort, elle est finalement déportée à  Ravensbrà¼ck puis Mauthausen. Elle meurt au camp de Bergen-Belsen en 1945.

photo de gauche: un des deux monuments de Saint-Cyr relatifs au crash de 1944.

Pour tout renseignement s'adresser au 04 77 68 72 69,  09 52 89 05 20 ou 04 77 71 68 52.