Monday, November 29, 2021
L'UJM fait part d'une nouvelle publication consacrée au comportement animal. Dans les pages du Biological Journal of the Linnean Society, les chercheuses Ingrid Boucaud, Mylène Mariette, Avelyne Villain et Clémentine Vignal (laboratoire Neuro-PSI du CNRS/Université Paris-Sud, basé à  l'Université de Saint-Etienne) expliquent, à  l'étude du comportement du diamant mandarin, un petit oiseau venu d'Australie, que les couples de cette espèce discutent pour se partager le temps passé à  couver les oeufs à  tour de rôle. C'est en perturbant dans une grande volière l'organisation des couples, en bloquant le mâle en dehors de la zone de nidification pendant une heure (au lieu de 30 minutes en temps normal), et en étudiant les échanges vocaux qui s'ensuivent, qu'elles démontrent un processus de négociation où chaque oiseau adapte son comportement à  ce que signale son partenaire.

Cette publication fait suite à  plusieurs autres cette année, de divers chercheurs: des singes mandrills qui reconnaissent leurs proches à  l'accent, aux éléphants de mer mâles qui évitent des combats dangereux en reconnaissant la voix de leurs rivaux, en passant par le rôle-clé de la communication sonore dans les relations entre mère et jeunes chez les crocodiles.


Photo/archives FI