Monday, October 26, 2020
En 1975, André Picon et Jean Duperray filmaient à  Bussières le critérium le plus pittoresque de France. Pittoresque et renommé puisque tous les plus grands champions y ont participé. Ils ne pouvaient deviner que la course tirait sur sa fin. Encore deux éditions en 76 et 77, une absence de six années et un dernier baroud entre 84 et 86. Depuis, les petites routes des Montagnes du matin restent le domaine « exclusif » des héritiers de la « Joyeuse Pédale de Bussières » reconvertis dans le cyclotourisme sous le nom d'Amis Cyclos Bussiérois. Mais ce n'est pas une raison pour oublier !

(2006) Le site internet des Amis du Rail du Forez nous donne quelques nouvelles à  propos de deux anciennes locomotives qui pour l'heure sont gardées à  Chateaucreux dans la rotonde du dépôt SNCF.

La première, la Pacific 231 K 82, est à  vapeur. Arrivée à  St Etienne en 1976 pour figurer dans un Musée qui ne vit jamais le jour, elle fut d'abord garée sur un embranchement de la Manu à  l'Etivalière avant d'être exposée à  Chateaucreux. C'est à  la demande de l'ARF que la machine fut reléguée sous la rotonde et enfermée dans un grillage de protection afin de la protéger des dégradations. En 2004, c'est encore l'ARF qui empêcha la ville de se défaire de la 231 K 82. Selon l'ARF qui a rencontré il y a peu l'adjoint chargé du Patrimoine de la mairie, la Pacific sera exposée dans le quartier de Chateaucreux dans un local fermé mais visible de l'extérieur.

FI est un portail indépendant à but non lucratif. Il existe depuis 1999 — même pas mort ! Cette version sur laquelle vous naviguez, toujours en construction, est la énième depuis sa création.