Tuesday, June 18, 2024

Jean-Claude Monneret nous a communiqué début septembre une lettre envoyée aux journalistes et au directeur du journal Le Point suite à  leur fameux classement des 450 collèges et lycées les plus violents. Il y explique notamment que les actes comptabilisés par Signa (logiciel de recensement des phénomènes de violence) a desservi le lycée Jean Monnet en le plaçant au même degré de violence qu'un autre établissement, pour des faits pourtant, à  priori, bien moins graves. Dans ce second texte, l'ancien professeur du lycée Jean Monnet aborde le problème sous un autre angle, en mettant l'accent sur le manque de transparence de certaines des administrations des lycées de Saint-Etienne. Moins pour les incriminer finalement que pour plaider l'absolue sincérité du lycée Jean Monnet et son respect des « règles du jeu ».

Dans son allocution, simple et pleine d'humour, clôturant la cérémonie solennelle et festive qui ce soir l'a fait évêque de Saint-Etienne, le Père Lebrun évoque son anneau épiscopal remis par le Primat des Gaules, Mgr Barbarin, et qui est l'insigne de sa dignité : « L'anneau que je porte et qui porte un Christ du Forez* me lie à  Saint-Etienne. J''entre dans votre histoire, celle de votre département et celle de votre foi. Je vous remercie de m'y accueillir... »

Pascal Clément et Roselyne Tallaron, maire de Malleval ont signé samedi dernier un contrat « village de caractère ». Malleval rejoint ainsi le « club » des communes qui ont déjà  reçu ce label : Ambierle, Champdieu, La Crozet, Marols, Montarcher, Saint-Bonnet-le-Château, Sainte-Croix-en-Jarez, Saint-Haôn-le-Châtel et Saint-Jean-Saint-Maurice.

Situé dans le Pilat rhodanien, cet agréable village de 427 habitants a su conserver dans son architecture un bel héritage des XVe et XVIe siècles. Au coeur du bourg, se trouve notamment « la petite Sorbonne ». Des prêtres oratoriens auraient occupé ce bâtiment jusqu'au XVIIe siècle. Les visiteurs peuvent également y admirer un grenier à  sel des XVe et XVIe siècles, le « petit château » doté d'une tour ronde, une commanderie et parcourir les ruines de son ancien château.

. Il sera aidé par le Conseil général pour mettre en valeur ses atouts, développer son activité touristique, améliorer ses infrastructures, l'accueil et l'information, développer les offres de restauration, d'hébergement et d'animations. Grâce à  ce dispositif qui concerne le plus souvent des villages de moins de 2 000 habitants où domine l'architecture ancienne (souvent médiévale), le Conseil général cherche à  créer un réseau diversifié d'offre touristique et inscrire ces sites remarquables dans des circuits de découverte et d'excursion.

Au total, le contrat « village de caractère » dure six ans. Pour les trois premières années, le programme d'actions est évalué à  607 000 euros HT. Le Conseil général apportera son concours financier pour chacune des opérations. Ainsi, il soutiendra à  hauteur de 50 % la création d'un point d'accueil touristique et l'aménagement d'une salle d'exposition. En outre, il financera à  hauteur de 141 000 euros la rénovation de la RD 79 qui traverse le bourg.
Mardi 4 juillet 2006 à Paris a été inaugurée la dernière oeuvre du sculpteur Jean Cardot : Thomas Jefferson. Cette statue rejoint ainsi celles de deux autres grands personnages de l'Histoire - Charles de Gaulle et Winston Churchill - que la capitale doit au sculpteur stéphanois. André Picon, qui a consacré un film documentaire à son ami Cardot, était sur place et nous a rapporté quelques images immortalisant l'événement.