Sunday, April 14, 2024

Le 23 octobre 1983 à Beyrouth, dans le Liban déchiré par la guerre civile, un attentat visant l’immeuble Drakkar, occupé par le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes, causait notamment la mort de 58 militaires français. Ceux-ci faisaient partie d'une force multinationale de sécurité mandatée par les Nations Unies. Ce même jour, un autre attentat tuait 241 soldats américains. Parmi les Français tués, un Chambonnaire de 19 ans, le caporal Laurent Jacquet. Le 19 octobre prochain, un rassemblement aura lieu dans le square qui porte son nom en face de l'hôtel de ville, en présence d'une délégation du 1er RCP, et une plaque lui rendant hommage sera dévoilée au collège Saint-Joseph.

Eveil de lame, club d'escrime médiévale, dispense des cours le mercredi à l'Amicale de la Baraillère à Saint-Jean-Bonnefonds de 18h30 à 20h30.  L'article qui suit date de 2014. Le contact mail figure en bas de page.
 
Revêtu d'un gambison et armé de plusieurs épées dont une "bâtarde", Victor-Antoine Olivieri, dit Vao, nous accueille à  La Ricamarie. Il préside "Eveil de lame". Cette jeune association (depuis septembre 2013) regroupe des étudiants passionnés qui s'initient aux méthodes de combat de l'époque médiévale.

La 12ème Biennale internationale du design qui a eu lieu du 6 avril au 31 juillet dernier était peut-être « particulièrement attendue », si l'on en croit le groupe « Saint-Etienne demain», elle est en tout cas passée relativement inaperçue. Les élus de l'opposition municipale indiquent dans un communiqué que 32 000 entrées payantes seulement auraient été comptées alors qu' « un objectif des plus ambitieux avait été annoncé en termes de fréquentation, avec une fourchette estimée entre 75 000 et 100 000 entrées payantes. Pour mémoire, l’édition 2019 avait réussi à attirer 235 000 personnes pour 65 000 entrées payantes ».

La villa Hatier réhabilitée devrait être inaugurée en fin d'année, en décembre, nous apprennent les collaborateurs du groupe Créquy présents sur place lors des visites proposées à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. Le groupe immobilier, spécialisé dans la rénovation de monuments historiques, connu à Saint-Etienne pour avoir réhabilité, notamment, l'ancienne Condition des soies, s'est porté acquéreur de cet autre bâtiment emblématique de notre ville pour la somme de 450 000 euros. Montant des charges actuelles: 30 000 euros dont 26 000 pour le chauffage. Au terme des travaux estimés à quelque 1,5 million d'euros, l'hôtel Hatier accueillera des bureaux et des espaces de coworking. Des événements ponctuels (expositions, ateliers....) y auront lieu de façon à conserver son ouverture aux Stéphanois. Un marché de Noël pourrait y être organisé en décembre.

La petite folie d'un pharmacien