Sunday, May 09, 2021

« S’agira-t-il réellement de nouvelles installations, ou ce futur centre proposera-t-il simplement ou en partie des regroupements de praticiens déjà installés dans les quartiers stéphanois et sur le territoire métropolitain ? » C'est la question que posent les élus stéphanois de l'opposition du groupe Saint-Etienne Demain, à savoir François Boyer, Pierrick Courbon, Isabelle Dumestre, Ali Rasfi et Laetitia Valentin après l'annonce de l'installation d'un centre de santé pluridisciplinaire dans la galerie Dorian (lire). Tout en considérant que « c'est naturellement une bonne nouvelle, notre territoire étant durement frappé par le phénomène de désertification médicale », ils soulignent que « le solde net des nouveaux professionnels de santé installés sera le seul révélateur de la plus-value de ce projet ».

Ils regrettent par ailleurs «  que la vocation commerciale de la Galerie Dorian ne soit pas préservée ». « Avec la démolition à venir de l’îlot Eden, nous aurions pu y favoriser l’installation de locomotives commerciales favorables à l’attractivité du centre-ville, tout en installant un centre de soin sur le site de la Charité, préservant là encore l’activité historique du lieu ».

L'ex-galerie Dorian rouvrira en 2021 en devenant un centre de santé pluridisciplinaire* avec plus de 50 médecins généralistes et spécialistes et 25 dentistes, annonce la ville de Saint-Etienne. Ce sera le premier centre installé et développé par la COSEM (Coordination des Œuvres Sociales et Médicales) hors région parisienne. Cette association de santé regroupe sept centres de santé privés en Ile-de-France et trois de médecine implantés au sein d' hôpitaux de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (soit quelque 700 praticiens). Les travaux d'aménagement et de rénovation sur le site doivent débuter d'ici la fin de l'année, précise-t-elle.

* - Dentaire : chirurgie dentaire; implantologie; orthodontie; parodontie; pédodontie; stomatologie.

- Médical : médecine générale, interne, acuponcture, allergologie, cardiologie, chirurgie général et digestive, chirurgie orthopédique, dermatologie, endocrinologie, gastro-entérologie, gynécologie obstétricale, kinésithérapie, maladies infectieuses et tropicales, néphrologie, neurologie, nutrition, ophtalmologie/orthopédie, ORL, pédiatrie, pédicurie, phlébologie, pneumologie.

- Radiologie : générale, dentaire, mammographie numérisée, ostéodensitométrie, échographie, échodoppler, IRM

- Biologie médicale

Sans surprise, les animations et le marché de Noël de Saint-Etienne (qui ouvrait traditionnellement fin novembre) sont annulés. De même que la fête de la Sainte-Barbe et son défilé. La ville de Saint-Étienne, indique l'unité presse du cabinet du maire, travaille à un "temps d'hommage" aux mineurs ainsi qu'à "des illuminations et un décorum d'ambiance de Noël".

Photo : archives FI (Saint-Etienne, Noël 2019)

VigiTER est un système de vidéoprotection à bord des TER dont les images sont transmises en temps réel au Centre Régional de Sécurité dans les Transports (CRST). Ce dernier, situé en gare de Lyon-Part-Dieu, est un espace sécurisé de 500 mètres carrés inauguré il y a deux ans. Il analyse les images reçues.

Son expérimentation est en cours sur une dizaine de TER dans la région et, d’ici l’été 2021, elle concernera 110 rames : en Auvergne, sur les lignes Lyon-Clermont, Saint-Etienne-Lyon et Grenoble-Gap. Soit un tiers du parc total. Elle implique l’installation de plus de 1400 nouvelles caméras de dernière génération, pour un montant total de 35 millions d’euros.

Les images, en haute définition, doivent permettre de piloter et de coordonner en direct les moyens d’intervention de la SNCF et/ou des forces de sécurité.

Source : Région (ce système, testé sur la ligne Saint-Etienne/Lyon, a été présenté à la presse ce jour)