Monday, December 05, 2022

Un  arrêté préfectoral autorise la cueillette à l'aide de peignes et la vente des myrtilles à partir du 30 juillet, 8h, dans tout le département. Seule la cueillette des fruits est autorisée. Il est interdit d'arracher la partie végétale. De même est autorisée la cueillette des fleurs d'arnica, et seulement des fleurs. La cueillette de l'appareil végétatif (tiges, feuilles et racines) est en revanche interdite. Concernant la gentiane jaune, la cueillette de ses rhizomes (tiges souterraines servant à la production d'alcool), tige ou fleurs est quant à elle soumise à la délivrance d'une autorisation individuelle de ramassage, à demander auprès du Service eau et environnement, pôle Nature, de la Direction départementale des territoires de la Loire. En cas d'infraction à ces règles, l'amende pour le contrevenant peut aller jusqu'à 750 euros. D'autre part, toute cueillette nécessite le consentement des propriétaires des terrains où elle a lieu.

Pour les amateurs, rappelons que la fête des myrtilles de Sauvain se déroule du 14 au 15 août.

 

Il y a 40 ans, le Forézien André Cognard, disciple du maître Kobayashi Hirokazu (lui même disciple d'Ueshiba Morihei, fondateur de l'aikido), fondait à Bourg-Argental l'académie autonome d'aikido Kobayashi Hirokazu (3AKH). Pour célébrer cet anniversaire des festivités gratuites mettant le Japon à l'honneur seront proposées en août dans la commune du Pilat.

La première pierre de la Maison départementale de la pêche et de la nature, sur le site de l’étang David à Saint-Just-Saint-Rambert, sera posée le 7 mai. Son ouverture est prévue début 2023. Elle sera mise à la disposition des associations de pêche et de protection du milieu aquatique, notamment pour accompagner leurs actions d’animation et de formation. Le projet prévoit, entre autres, un espace d’accueil et une boutique de produits locaux, un espace de présentation des actions de la fédération et des associations, un espace où seront présentées la faune et flore des étangs, et un historique du site... Dans le premier étage sera installé l’ensemble des bureaux nécessaires au fonctionnement de la fédération (bureaux salariés, élus, salles de réunion, espace administratif), précise celle-ci. De même source, le budget du projet s’établit à 1 326 486 euros.

> Lire aussi (2013)

La démétropolisation des agents de l’État se poursuit. Elle est destinée à renforcer les services publics dans les territoires. Ainsi deux services du ministère de l’Intérieur vont être décentralisés à Saint-Etienne. Il s'agit de deux centres d'instruction de la Gendarmerie nationale : le Centre national de formation au renseignement opérationnel et le Centre national de formation de la police judiciaire. Ces services, actuellement à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), devraient s'installer à Saint-Etienne « au troisième trimestre 2023 », selon le député LREM Jean-Michel Mis qui chiffre à 60 le nombre de personnels concernés.