Thursday, September 24, 2020

Le festival Curieux Voyageurs, à Saint-Etienne, annonce qu'il annule son édition 2020, prévue à la fin du mois de mars, pour cause d'épidémie de coronavirus. Les billets ne seront remboursés qu'au mois de septembre, indique l'équipe du festival, arguant que « l’annulation de cette 41ème édition génère également à court terme des difficultés de trésorerie pour l’association. Les dépenses ont été engagées et les subventions qui permettent en partie d’y faire face sont versées le plus souvent dans les mois qui suivent le festival ». 

Et de préciser que le « préjudice financier causé par cette annulation obscurcit l’avenir même du festival ». D'où un appel à la générosité sous forme de don (lien ci-dessous) ouvrant droit à déduction fiscale ou de renonciation au remboursement de billets achetés ou partie de ceux-ci (en transformant le montant restant en don).


https://www.helloasso.com/associations/curieux-voyageurs

150 000. C'est d'après la Ligue de protection des oiseaux de la Loire (LPO 42) le nombre approximatif de connexions en 2019 sur le direct vidéo permettant d'observer les Faucons pèlerins dans leur nichoir de la cheminée de l’aciérie Arcelor à Châteauneuf. Ce qui correspond, de même source, à 15 000 internautes environ, « de la région mais aussi de tout l’hexagone et même de l’étranger, jusqu’aux Etats-Unis, soit plus de 3000 heures de visionnage ». Les internautes ont ainsi pu suivre en temps réel la ponte, la couvaison et le nourrissage par les deux adultes, puis l’envol fin mai de quatre jeunes fauconneaux, trois mâles et une femelle, nés deux mois auparavant dans ce même nichoir.

Une quatrième saison de reproduction vient de commencer. « Dimanche 24 février un joli œuf rouge brique est apparu sur l’écran de contrôle de la caméra », indique la LPO, « avec une semaine d’avance sur 2019, signe sans doute de la précocité de ce printemps 2020 ». Cette première ponte a été suivie d'une autre. Deux ou trois autres œufs devraient encore être pondus « avant que la femelle ne se mette à couver, ravitaillée en permanence en proies par le mâle qui chasse alors sans relâche pour deux ».

On peut dès maintenant observer la vie du "loft". Les images sont accessibles 24h sur 24 sur le site de l’association: https://loire.lpo.fr/2019/03/20/faucon-pelerin-page-direct/

Capture d'écran du 27 février (dr)

Dans le cadre du dispositif « Cité éducative » mis en place dans le quartier prioritaire de Tarentaize-Beaubrun, à Saint-Étienne, 100 000 euros avaient déjà été alloués en 2019. Pour la période 2020-2022, l'Etat versera près de 600 000 euros, annonce la préfecture de la Loire. Ce dispositif, rappelle-t-elle, « permet de fédérer autour du collège Gambetta tous les acteurs actifs dans le temps scolaire, périscolaire et extrascolaire (acteurs éducatifs, associatifs, culturels, sportifs, familles) pour accompagner chaque jeune depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle ». Et de souligner que c'est « le programme le plus ambitieux en matière de politique envers les quartiers prioritaires (100 millions d’euros mobilisés à l'échelle nationale pour les Cités éducatives d'ici à 2022, ndFI) depuis le lancement des programmes de rénovation urbaine en 2003 et 2014 ».

Les Echos et le portail de statistiques Statista ont dévoilé le 7 février le palmarès des Champions de la croissance 2020. C'est la 4e édition de ce palmarès. Il réunit 500 entreprises françaises qui, entre 2015 et 2018, ont réalisé les plus belles trajectoires de croissance. 61 entreprises régionales y figurent, très majoritairement du Rhône (une trentaine).

Six sont localisées dans notre département : France Bières (grossistes en boissons spécialisés dans la distribution de bière artisanale, Savigneux) au 66e rang, Oika Oika (société de vente à domicile de jeux et loisirs créatifs, Andrézieux-Bouthéon) au 93e rang, Automobiles Gérossier (vente de véhicule d’occasion et service de carrosserie, entretien, etc., Riorges) au 112e rang, Webmedia RM (Agence de publicité digitale, Saint-Chamond) au 153e rang, Astrée Software (développeur du logiciel MES Aquiweb à destination des industriels, Saint-Jean-Bonnefonds) au 200e rang, Boa Concept (inventeur et fabricant d'un convoyeur modulaire, Saint-Etienne) au 394e rang.

Le palmarès complet du journal Les Echos. Un moteur de recherche permet d'accéder à chaque entreprise du classement avec mention du taux de croissance 2015-2018, chiffre d'affaires et nombre de salariés en 2015 et 2018.
https://media.lesechos.fr/infographie/champions_croissance_2020/