Thursday, September 24, 2020
Pendant l'Euro, la cité du design de Saint-Etienne expose sa vision du foot. L'exposition Mi-Temps, ouverte le 10 juin, s'y tiendra jusqu'au 18 septembre, dans la platine.


"Nous avons voulu faire qu'elle parle aussi bien aux passionnés qu'aux néophytes du football", explique Noémie Bonnet-Saint-Georges, commissaire de l'exposition. La pièce est organisée en trois parties. Sur les murs c'est ce qui concerne les supporters, au centre il y  a le terrain et ses acteurs". Mi-Temps, qui semble un peu tourner autour du sujet, sans vraiment évoquer le jeu et la passion qu'il engendre, réunit près d'une vingtaine d'oeuvres, certaines inédites. Diverses nouveautés liées au monde du ballon rond sont présentés : un t-shirt connecté pour que les supporters puissent suivre leur match, une pelouse d'un nouveau genre, une vidéo sur des terrains d'entraînements révolutionnaires... Et des objets plus loufoques : le plus long ballon du monde, un simulateur de vignettes Panini des années 1970 et des gravures représentant d'illustres joueurs. Sur des écrans géants, deux long métrages sont projetés: "Numéro 23", de l'artiste suisse Massimo Furlan, qui décide de rejouer les grands matchs de la squadra azzura, seul, dans sa chambre, sans adversaire, ni arbitre, ni même ballon, et l'oeuvre de Haris Pasovic, dramaturge d'Europe de l'Est, qui rend hommage aux enfants défavorisés qui rêvent de sortir de l'indigence en devenant footballeurs.