Wednesday, April 01, 2020

Onze lieux stéphanois accueilleront la Biennale 2015: le site Manufacture - Cité du design, les musées d'art moderne, de la mine et d'art et d'industrie, l'Ecole d'architecture, l'amicale laîque Chapelon, la Serre, la Bourse du travail, la CCI, l'espace international et l'office du tourisme. Mais encore, à Lyon, l'hôtel de Région et à Firminy l'église Saint-Pierre (site Le Corbusier). A ceux-ci, il faut ajouter de nombreux autres lieux qui accueilleront des initiatives indépendantes programmées dans le cadre du "off". Il s'agit de boutiques, ateliers, espaces d'art plastiques, galeries, théâtres, espaces muséographiques et culturels, écoles, etc., situés dans divers quartiers stéphanois et au delà , de Firminy à Montbrison, de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire à Sorbiers, en passant par Saint-Romain-en-Gal, Saint-Jean-Bonnefonds...

55 expositions (six de plus qu'en 2013), sept créations inédites (c'est à dire produites pour l'occasion) et 92 "off" (installations, performances, concerts...) sont prévus à ce jour, souligne Ludovic Noël à l'attention de nombreux auditeurs conviés à la conférence de presse de présentation. " C'est un an de travail souterrain qui se révèle, c'est beaucoup d'énergie", déclare le directeur général de la Cité du design. Pour mémoire, la thématique de cette 9e édition sera "Les sens du Beau". Les commissaires généraux sont Benjamin Loyauté et Elsa Francès. Séoul, la capitale sud-coréenne membre du réseau des villes créatives UNESCO de design, sera l'invitée d'honneur.

L'année 2015 étant pour l'UNESCO celle de la lumière, divers monuments emblématiques, dont la grande cheminée d'usine de Châteauneuf, seront mis en lumière. Pour la première fois, le public sera convié à s'inscrire pour une visite guidée surprise, sans savoir à quoi s'attendre, et gratuite (visite du bus magique). Une parade du design aura lieu le 11 mars, jour d'inauguration officielle.

Une semaine complète sera consacrée aux professionnels, du 30 mars au 5 avril, en résonance avec la Semaine de l'industrie. La convention d'affaires Design to Business, dont ce sera la 4e édition, a réuni jusqu'à présent 900 participants et généré environ 2000 rendez-vous entre designers et entreprises. Les Labos, initiés en 2013, feront leur retour, permettant à des entreprises de faire découvrir et tester leurs produits ou services aux visiteurs. Cette Biennale, qui se veut "plus tournée vers l'expérimentation" (Ludovic Noël), offrira aussi à tester dans l'espace public des prototypes de mobilier urbain.

En photo: Benjamin Loyauté


 

Olivier Peyricot est diplômé de l'Ecole Supérieure de Design Industriel (ESDI) de Paris. Il fut directeur de l'agence IDSland pendant 14 ans, puis designer indépendant et enseignant dans plusieurs écoles, dont l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (depuis 2008). Il est spécialiste en programmation urbaine.

"  Son profil permettra de poursuivre le positionnement de la Cité du design sur la recherche en design en développant notamment la mise en forme des résultats et la valorisation de la recherche, se félicite la Cité du design dans un communiqué. Son expérience au sein d'écoles de design permettra de renforcer les liens avec l'ESADSE, la recherche universitaire et les Grandes écoles".
Dans le cadre du partenariat entre la STAS et l'ESADSE, des étudiants des options art et design exposent leur projet l'île, un récit composé sur le site de la Terrasse.

La parution du numéro 39 d'Azimuts, la revue du post-diplôme design et recherche de l'ESADSE, est prévue cet été.