Monday, November 28, 2022

Golden parachute est un prix créé par l'Ecole Supérieure d'Art et Design de Saint-Etienne (ESADSE) à  l'initiative de Denis Laget, artiste et enseignant dans l'option art. Il a été décerné pour la première fois lundi  22 juin 2009 à  Aline Robin.

Il a pour objectif d'encourager la jeune création. Le jury était composé de spécialistes du monde de l'art et de mécènes:
- Jacques Mahul, Président Directeur Général de la société Focal (président du jury)
- François Michaud, Conservateur au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris
- Jean-Charles Vergne, Directeur du Fonds Régional d'Art Contemporain Auvergne
- Renaud Caillat, Directeur de l'imprimerie Deux-Ponts,
- Marc Desgranchamps, artiste.

Une bourse de trois mille euros et un titre de transport pour un séjour à  New York ont été remis à  l'heureuse lauréate.

Après la cohabitation en 2006, l’écologie et le développement durable en 2008, la thématique principale de la Biennale Internationale Design Saint-Etienne en novembre 2010 sera axée sur : LA TÉLÉPORTATION. Le commissariat général de cette septième édition sera assuré par Constance Rubini.
Le n° 32 d'Azimuts (revue du post-diplome de design de St Etienne) vient de paraître (avril 2009 117 pages) . Il interroge sur la nouvelle façon d'exposer ce qui ne s'expose pas, exposer les processus qui, par nature, se cachent, exposer le design, qui, par sa nature, se consomme, exposer le design graphique, qui, par nature, se vit. Cette revue est toujours aussi difficile à  dénicher. Préambule de Constance Rubini:

"C'est une période magique que nous sommes amenés à  vivre." Les mots de Françoise Gourbeyre à  propos de la Biennale Internationale Design de Saint-Etienne, lors de l'inauguration de l'exposition So Watt! , ont dû être prononcés en leur temps par un Volta ou un Edison. Et quand, plus tard, l'électricité est entrée dans les foyers, elle était  représentée sous les formes généreuses d'une femme désirable ou sous les traits d'une fée merveilleuse. Toujours plus  indispensable au quotidien des hommes, dans un monde bien désenchanté, elle semblait avoir déserté notre imaginaire. Jusqu'à  en devenir invisible.