Monday, September 21, 2020
rugexpomscOn n'a guère l'habitude d'associer la Loire au ballon ovale.  Et pourtant ! Le rugby y est ancien. Vers 1898, l'équipe des lycéens de Fauriel se fait photographier en grande tenue de sport. Largement répandu, il obtint de nombreux succès. Saviez-vous par exemple que Roanne, en son temps la capitale du rugby, a décroché à  deux reprises le vieux bouclier de Brennus ?

La plus grande partie des clubs ligériens s'est constituée de 1901 à  1914 à  partir de deux grands pôles de diffusion, Saint-Etienne et Roanne, et grâce aux sociétés sportives des établissements scolaires. Ce sont les professeurs et les lycéens qui on été les moteurs de la propagation du jeu. La pratique s'est étendue ensuite grâce aux sociétés omnisports qui en assurent l'enracinement durable. Non sans mal ! Ici, un club demande que les vaches cessent de pâturer sur son terrain; l'autre qu'on évite d'y étendre du linge... Par essaimage, le rugby s'ancre ensuite de Montbrison à Saint-Chamond et gagne progressivement les campagnes.
rugexpoqt

Jusque dans les années 20, on parle de football pour désigner aussi bien le football-association (le foot actuel) que le foot-rugby. Une confusion qui rend difficile de retracer avec précision l'histoire de tous les clubs. L'exposition que présentent les Archives départementales de la Loire s'attache donc à  présenter l'évolution du rugby dans notre département, depuis ses origines jusque dans les années 1970, au travers de trois villes : Firminy, Roanne et  Saint-Etienne.

A Saint-Etienne, le Rugby club stéphanois, émanation du lycée Claude Fauriel, naît en 1902 pour disparaître en 1905. A Roanne, c'est la Société sportive du lycée de garçons en 1898, suivi par le Stade roannais (1902) puis le Club sportif de Roanne en 1905 et enfin, en 1910, l'Union sportive du faubourg Mulsant. Tous fusionnent en 1912 pour former le Stade Roannais. 

A Firminy, où très vite le rugby est le sport le plus pratiqué, on peut citer le Racing club (1904) et l'Etoile sportive renommée plus tard Union sportive des aciéries de Firminy.
rugexpocq

Dans l'entre deux-guerres, le rugby ligérien présente un visage antagoniste. Le rugby français connaît alors une belle expansion à  laquelle participe Roanne, double champion de France en 1928 et 1929. Firminy aussi, dans une moindre mesure, en tant que champion du Lyonnais en 1936, sous la direction de Vialla, mais ce bel essor sera brisé par la guerre. En revanche, les clubs de Saint-Etienne connaissent un lent déclin, que ne ralentit guère la constitution d'une section de rugby au sein de l'Association Sportive Stéphanoise dirigée par Casino.
rugexpotrs
Une pièce remarquable: la coupe des Maoris remportée en 1931 et 1932 par la sélection du Lyonnais.

A la veille de la Seconde guerre mondiale, on constate dans toute la France un désintérêt grandissant pour le rugby. Le rugby à  XV est concurrencé par le rugby à  XIII, plus spectaculaire et qui donne lieu à  des violences lors des derbies entre Saint-Etienne et Firminy. Le public déserte les stades et on dénonce l'argent qui corrompt les clubs. 1934 voit la création du premier club de rugby à  XIII dans la Loire : le Racing club de Roanne. Celui-ci connaît une progression fulgurante qui l'amène à  remporter ses deux premiers titres nationaux : la Coupe de France en 1938 et le championnat de France en 1939. Cette même année, le championnat est supprimé pour être rétabli en 1942 mais avec une durée de match réduite à  70 minutes.

Pendant la guerre, le jeu continue pour le rugby à  XV. Entre 1942 et 1944, l'Association sportive de Roanne, issue de la fusion de nombreuses disciplines sportives, se classe première dans le Lyonnais. A Saint-Etienne paradoxalement, c'est l'armistice de 1940 qui permet au rugby de sortir la tête de l'eau. En profitant de la création du 5ème régiment d'Infanterie, basé à  Saint-Etienne, le Stade forézien se relance grâce aux nombreux soldats originaires du Sud-Ouest. Le club devient même champion du Lyonnais 2ème série avec l'arrivée de l'international  Roger Llari et accède à  la 1ère série. Le rugby à  XIII, quant à  lui, disparaît, interdit par décision du gouvernement de Vichy en raison de sa pratique professionnelle.
rugexpodx
L'équipe de France championne du monde en Australie en 1951
Les huit Roannais: Genoud, Bella, Comes, Crepo, Brousse, Audoubert, Dubert, Montrucolis

La guerre finie, le rugby à  XV ligérien tente de revenir en première ligne dans les championnats régionaux et nationaux. Mais après une embellie dans les années 1950 (Firminy champion du Lyonnais Promotion en 53) les clubs ligériens n'évoluent plus dans les grandes sphères nationales. En 1955, la première école de rugby est créée à  Saint-Etienne. Viennent ensuite celles de Roanne (1957) puis de Firminy (1959). Et le rugby à  XIII renaît à  Roanne où se créent de nombreux clubs. Mais seul le Racing club remporte de nouveaux trophées : champion de France contre Carcassonne en 1947 et 1948. Cette même année, l'équipe s'impose sur le terrain anglais de Lancashire. Plus de 3000 membres associés composent son club de supporters et il compte plus de 700 membres honoraires ou officiels ! En 1951, huit de ses joueurs font partie de l'équipe de France championne du monde lors de la coupe de monde du rugby à  XIII organisée en Australie. Il est sacré à  nouveau en 1960 et remporte la coupe de France en 1962. En 1961, il reçoit sur son terrain l'équipe nationale de Nouvelle-Zélande. Le rugby ligérien rime avec passions et désillusions. Cette superbe exposition a vocation à  faire découvrir cette histoire mouvementée. Elle met en avant la richesse de ce patrimoine rugbystique encore peu connu et permet de revoir des portraits, des scènes de matchs et tout l'environnement du rugby grâce à  des photographies, des gravures, des trophées, des objets et documents anciens.
 
rugexpo


Archives départementales de la Loire
6 rue Barrouin 42 000 Saint-Etienne
Tel. 04 77 93 58 78
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.