Wednesday, September 27, 2023
deuxppRencontre au Glasgow avec Pascal Pacaly, 29 ans, écrivain-poète. Il y a pas mal de temps, il avait évoqué dans notre forum son projet de créer à  Saint-Etienne une expo multi-arts, qui regrouperait musique, littérature, vidéo, photographie et peinture, avec pour point de départ une histoire en douze poèmes. Neuf mois plus tard, rien n'a bougé. Bon, on est quand même à  Sainté, faut le dire.
.

 

Alors, il s'est tourné vers Paris. L'Expo 2087 - as time die - se tiendra à  la Maroquinerie du 7 mars au 1er avril. Le thème : la guerre. Maxime David écrit à  son propos : « Si la division renforce le règne, il n'y a pas de règne plus fort que celui de la guerre. » Contre elle, il y a d'abord un long poème de Pascal qui raconte les déboires de Jimmy, un jeune type qui a eu la mauvaise idée de chausser ses rangers.Ensuite, il y a Internet qui unit plusieurs volontés. Et à  la Maroquinerie, une sorte de prolongement par d'autres moyens (Clausewitz de circonstance), avec des artistes français, canadiens, américains et anglais qui s'exprimeront dans leurs domaines respectifs : peinture (Sara Cella, Amanda Church, Vanessa Lheureux), musique (Andy Johanson, Jérôme Attal, The Versus, Noël Mattei-Madinka, The March Hare Surrenders...). Pour peaufiner son sujet, Pascal a aussi interviewé des anciens résistants et déportés stéphanois, dont Joseph Sanguedolce. Et un reporter de guerre est inscrit sur ses tablettes.

.
Il y a aussi Histoire(s) de mon groupe de musique. Pascal a déjà  publié deux recueils de nouvelles et poésies mais « Histoire(s) de mon groupe de musique » est son premier gros morceau. A l'origine il y a un autre projet, avec Olivier Herbaut, scénariste qui souhaitait adapter une de ses nouvelles : l'histoire d'une bande d'ados qui, pour perdre leur pucelage, et plutôt que de monter des tournantes, faisaient le choix de former un groupe de zic et de partir en tournée. L'idée lui est venue de demander à  de vrais groupes pop-rock français de leur parler de leurs débuts. « Cela a pris toute une année. Je les ai interviewé, par internet, par téléphone parfois ; j'en ai rencontré personnellement aussi. Une trentaine de groupes ont répondu favorablement. Au final, il y a, pour la première fois réuni, un large panel de la scène rock française des 16-30 ans : The Versus, Pleymo, les Wampas, Arkol, Undercover Slut, Dead Pop Club, Matmatah ». Mais il ne s'agissait pas de raconter les premiers émois musicaux de ces formations, rencontres et premières galettes comme une simple biographie. Leur histoire est écrite à  la façon d'une nouvelle et traitée différemment: interview, reportage journalistique ou de fan, parfois narrée à  la première personne du singulier. « Chaque nouvelle apporte son lot d'ingrédients au livre. J'ai demandé à  chaque groupe s'ils avaient une préférence dans la manière dont ils voulaient que je raconte leur histoire. Les possibilités étaient multiples, grosses déconnades bien barrées ou bios sérieuses et carrées. On pouvait aussi écrire en rapport avec l'image que certains groupes véhiculent. Par exemple, la nouvelle qui concerne Dead Pop Club s'inspire de l'imagerie des Comics US et des extra-terrestres. Parce que le groupe utilise ces références. Mypollux, eux, ils ont ce côté un peu « Alice au pays des Merveilles ». Avec l'histoire Undercover Slut, j'ai plus joué sur la provoc ; avec Matmatah, j'ai utilisé le mode de la fausse interview en faisant référence à  une anecdote qui leur est arrivée en Chine. Il y a aussi des chapitres plus littéraires, plus classiques.»

Ce recueil sortira en deux volumes aux Editions Le Bord de l'Eau en Mars et Juin 2007. Ils sont illustrés de photos de chaque groupe. Dédicaces avec présence de certains groupes le 10 mars au Bar des Furieux (place Bastille), au Salon du livre fin mars.