Wednesday, July 15, 2020
altLa Chapelle Notre-Dame de la Chirat, à Saint Marcel d'Urfé, fête ses cinq siècles d'existence.

La chapelle a été fondée vers 1508 par Claude Raybe d'Urfé, seigneur de Saint Marcel et par ailleurs constructeur de la chapelle Sainte-Barbe de Grézolles. Elle devait lui tenir lieu de tombeau mais notre homme fut finalement mis en terre à  Notre-Dame d'Espérance, à  Montbrison, dont il était aussi chanoine. A l'origine, la chapelle était un petit édifice gothique constitué de deux travées rectangulaires voûtées sur croisée d'ogives contrebutées par des contreforts d'angle. On doit à  des aménagements postérieurs son plan cruciforme actuel. Le portail gothique de l'édifice d'origine a été réemployé dans la nouvelle façade. La chapelle se distingue par sa toiture aigà¼e en ardoise surmontée d'un clocheton en charpente contenant une cloche du XVIe siècle.

ndconsol.jpg

Elle garde la statue de Notre-Dame de Consolation, une Vierge à  l'Enfant en albâtre blanc, peinte à  l'origine,  d'environ 1, 50 mètre de haut.

Cette sculpture que nous n'avons jamais vue, F. Thiollier la décrit ainsi en 1890 dans un article de La Gazette des Beaux-Arts: "Le profil de la mère est plein de finesse. De face, l'aspect est moins heureux. Bien que l'ensemble du groupe soit ample et même majestueux, il est empreint d'une certaine rudesse. La tête de la Vierge est plate, le nez épaté, les yeux en amande sont peu ouverts, la bouche manque de finesse, le front est trop large; l'arcade sourcilière nous parait être la partie la plus délicate de l'oeuvre. Le tout est traité d'une manière sèche et précise à  l'excès... La tête est recouverte d'un voile léger, et le dos, d'une abondante chevelure... L'ajustement des draperies est compliqué..."

ndconsoldx.jpg