Wednesday, June 23, 2021

Le Graveyard Fest revient le 31 août à Riorges dans la salle du Grand Marais. C'est la 2e édition de ce festival dédié au metal, organisé par l'association roannaise « Happy Coffins ». Le premier avait réuni, un 14 juillet, The Great Old Ones (bientôt un 4e album), Balance of Terror (venu de Saint Omer), Inner Torture, Skox, The Oath, Mercyless (trente ans d'existence). Brève interview de Sylvain Sadot, son président.

Quel bilan as-tu tiré de la première édition ?

Pour une première, on voulait que les fans et les musiciens soient contents, qu'il y ait un bon son, une bonne organisation. On a atteint nos objectifs. Il faudrait que tu poses la question aux groupes évidemment, mais nous, on a eu un bon retour de leur part. Ils ont dit qu'ils avaient été bien accueillis et c'est le principal. Et nous sommes restés en contact. Côté public, des gens de Saint-Etienne, Clermont, Lyon, sont venus...

L'objectif de ce nouveau festival ?

Gagner en affluence. On a fait 153 entrées payantes l'année dernière. On a devant nous trois mois de travail assez hard, de promotion. Notre but, c'est de devenir pérenne. Comme m'a dit un mec d'expérience, un festival, c'est cinq ans, si il y a une sixième date, c'est bon. Alors, on verra...

Et alors ?

Comme on est de Roanne, proches de Lyon où il y a beaucoup de concerts, on s'est dit qu'il fallait tabler sur une certaine exclusivité. Il y aura No Return, un groupe historique de death metal français qui fête ses trente ans cette année ; ça c'est pour le old school. On fait venir aussi Obscenity, un groupe de death metal brutal allemand connu dans le milieu qui n'est plus venu en France depuis un concert à Strasbourg il y a vingt ans. Ceux-là sont remontés comme une pendule suisse pour venir chez nous. Le troisième groupe, c'est Expellow, des Suisses justement, du metal hardore avec une chanteuse que j'ai connue vraiment par hasard sur youtube. Ce sera leur première date en France. Ensuite, on a un groupe de Lyon qui s'appelle Deathawaits. On a fait un report sur eux sur notre chaine youtube, pour ceux que ça intéresse. Il y aura encore Ed Bloom avec qui on a sympathisé lors d'un concert à Roanne. C'est du stoner, un mélange de rock heavy des années 70 et de metal. Et enfin, Sat One, un groupe du coin, du heavy metal influencé trash. Les tarifs augmentent en conséquence. 18 euros en prévente au lieu de 15, 22 euros sur place. Pour le reste, rien de changé. Il y aura un camion pour la bouffe, de la bière bien sûr, un stand de merchandising...

A part les festivals, vous faites quoi ?

Un concert par mois rue de Charlieu près de Michelin, dans un local de bikers qui nous donnent une totale liberté. Le prochain avec un groupe de Sainté, le 14 juin. On reprendra après le fest, le 13 octobre, le 1er novembre avec un groupe de Toulon et le 13 décembre avec un groupe du coin. Participation au chapeau.

Un dernier mot ?

Ben, on essaie de s'améliorer. Et puis aussi, youtube c'est bien joli, mais sans public, y'a plus de scène, y'a plus rien...