Monday, October 23, 2017

Un enfant du Forez sur le trône de saint Pierre ? A priori, non, jamais.

Certes, Pierre Roger, devenu pape, le quatrième d' Avignon, sous le nom de Clément VI (1342), et qui repose tout près, à La Chaise-Dieu, fut un temps prieur de Savigneux, mais il était originaire de Corrèze. Alors pas de « pape forézien » ? Peut-être bien que si. C'est en tout cas l'hypothèse que défend Antoine Herrgott dans un ouvrage qui vient de sortir. Il s'agit du pape Innocent V, élu en 1276 (béatifié en 1898) et qui serait né, selon l'auteur, sous le nom de Pierre Aleysson. Il serait issu d'une famille bourgeoise de Montbrison. Il sera nommé ensuite, lors de son entrée chez les Dominicains de Lyon, Pierre de Tarentaise. C'est cette mention qui pose problème. Beaucoup le font naître ainsi en Savoie, dans la vallée de la Tarentaise. Pour d'autres, il serait originaire de la vallée d'Aoste en Italie. Pour Antoine Herrgott, Pierre n'était ni Savoyard ni Valdôtain. Il serait né dans le territoire de Tarentaise dans le Haut-Pilat (ou Bas-Forez), diocèse de Lyon et région relevant de l'ancien royaume de Bourgogne, « d'où la qualification de Bourguignon dont maints auteurs, à l'exemple de Martin de Troppeau, ont fait suivre le nom de notre Bienheureux »...

Le Silence de Pierre : Pierre de Tarentaise (126-1276), un pape forézien dévoilé.