Friday, July 30, 2021
Montbrison conserve des livres rares, dont trois incunables imprimés à  Lyon. On appelle incunable un ouvrage des premiers temps de l'imprimerie, daté entre 1450 et 1500. Il s'agit d'une Bible latine imprimée par Matthias Huss (1483), Le traité des Devoirs de Cicéron imprimé par Jean de Vingle pour Etienne Gueynard (1499) et le Missel du Cardinal, dit de Charles de Bourbon, par Jean Neumeister (1487). On doit à  Alain Collet d'en savoir plus ce grand personnage, en lisant les actes d'un colloque consacré aux ducs de Bourbon tenu en 2010. Charles de Bourbon est né à  Moulins, capitale des ducs de Bourbon (et comtes de Forez) vers 1434. Il fut archevêque-comte de Lyon et primat des Gaules, légat du pape en Avignon, puis archevêque de Clermont, puis cardinal et enfin gouverneur de Paris, nommé par Louis XI. Il fut aussi un bref moment (deux semaines), à  la mort de son frère aîné, duc de Bourbon et d'Auvergne. Sa devise était "Ni espoir ni peur". D'après la tradition, ce missel, qualifié par l'auteur de "monument de l'art typographique", aurait été donné au chapitre de la Collégiale de Montbrison par le cardinal lui-même, qui était un bibliophile averti.

Le fonds ancien de la bibliothèque municipale est conservé dans les locaux de la Société archéologique et historique du Forez, La Diana. Il compte aussi  5000 ouvrages édités entre 1502 et 1811, 283 ouvrages imprimés au XVIe siècle, dont deux volumes de la Cosmographie universelle de tout le monde de François Belleforest imprimés en 1575 (photo d'introduction/dr), et une édition du roman L'Astrée datée de 1631.


Le Missel du Cardinal
 
La chapelle des Bourbons dans la cathédrale Saint-Jean à Lyon, et leur fameux cerf ailé (ou cerf volant) portant la ceinture Espérance. Elle  fut construite sur l'ordre de Charles de Bourbon pour sa sépulture, et achevée par son frère Pierre, duc de Bourbon, comte de Forez et souverain des Dombes.
 
 
 
Photos: FI