Tuesday, April 20, 2021
Passionné d'Histoire militaire, Sébastien Parra (27 ans) s'est intéressé aux généraux de Lyon, du Rhône et de la Loire pendant la Révolution et l'Empire, une période propice aux carrières militaires fulgurantes. Son livre réunira 44 notices (et non 43 comme indiqué sur le bon de commande) retraçant les parcours de ces braves bien oubliés aujourd'hui, sauf rares exceptions. Certains d'entre eux ont pourtant leur noms gravés sur l'Arc de Triomphe.


Suchet par exemple.  " C'est la figure à  mon sens la plus marquante, nous écrit l'auteur. Le maréchal Suchet, duc d'Albufera, fut pratiquement invaincu sur le champ de bataille. Il gagna ses titres en Espagne, bien que ce théâtre d'opération fut l'un des plus calamiteux et disgracieux pour les généraux d'Empire qui y commandèrent en chef. Il était un stratège accompli et aimé de ses hommes pour le soin qu'il apportait à  l'amélioration de leur ordinaire. Il se révéla aussi comme un excellent administrateur et un homme juste dans l'application des lois militaires. Il était même apprécié des populations occupées. Fils d'un soyeux lyonnais se préparant à  reprendre l'activité paternelle, rien ne le prédestinait à  tel parcours."

Les généraux Cornu de la Poype (parfois orthographié Lapoype, selon la période), Pernety, Rogniat, Franceschi-Delonne, Piston, Duphot, Ramey de Sugny et le marquis de Rostaing figurent parmi les autres personnalités les plus notables. Certains furent des monarchistes convaincus (marquis de Monspey), d'autres de véritables républicains (le général Berruyer), quelques uns des fidèles de l'Empereur (le général Cornu de la Poype), ou encore des officiers de carrière au service de la France (Rogniat), quel qu'en soit le maître.

Il y a peu de généraux natifs de la Loire. Rappelons au passage que jusqu'en 1793, les départements de la Loire et du Rhône ne formaient qu'un. "Mais à  l'exclusion de Lyon, il en va de même pour le Rhône. Plus précisément, sur 44 généraux présents dans mon recueil, 32 sont nés à  Lyon, 7 dans le reste du Rhône et 5 dans la Loire", souligne l'auteur. Et de citer quelques noms de Ligériens :

" Le marquis de Rostaing, dont je recherche le portrait, né et mort au château de Veauchette: il était un héros de la guerre d'indépendance des États-Unis et un des signataires du Serment du Jeu de Paume. Le comte Ramey de Sugny, né à  Saint-Just-en-Chevalet, officier de métier et artilleur émérite. Il se distingua au siège de Toulon et à  la bataille du pont de Lodi. Il devint sous l'Empire le "père" de l'artillerie de marine (futur fer de lance de l'armée coloniale), participant activement à  l'élaboration des doctrines d'emploi de cette arme. Signalons aussi que les descendants du général Piston, natif de Lyon, achetèrent le château de Saint-Marcel-de-Félines..."

Chaque notice sera complétée, si possible, par des infos généalogiques, un blason (noblesse d'Ancien Régime ou d'Empire), un relevé des décorations obtenues et un récapitulatif des hommages reçus par la société civile (noms de rues, etc.). L'ouvrage ne sortira que la première quinzaine d'octobre 2014, précise Jacques Branciard des éditions du Poutan. Mais on peut d'ores et déjà  le commander.