Tuesday, June 18, 2024
800 personnes environ se sont pressées place du pasteur Comte dans la soirée du jeudi 15 novembre  pour découvrir la nouvelle exposition du Musée d'art et d'industrie. Si l'on en croit le personnel du Musée, l'affluence au vernissage de cette exposition, baptisée "Esprit Staron", a dépassé celle de "Haute Couture". Cette dernière exposition avait attiré pas moins de 30 000 visiteurs.

Récemment, une enquête menée auprès de 6000 personnes a montré que le travail arrivait en seconde position comme condition de bonheur  devant la famille, l'argent et l'amour.

A compter du dimanche 4 novembre, la Maison du Passementier de Saint-Jean-Bonnefonds vous propose une nouvelle exposition qui explore le destin extraordinaire de Jean-Claude Flachat. Celui-ci, au XVIIIème siècle, importa en France de nouvelles techniques tinctoriales et créa la Manufacture royale de teinture de Saint-Chamond.

Ce parcours, atypique pour l'époque et surtout pour notre territoire, méritait, déjà en soi, l'intérêt d'une structure comme celle de la Maison du Passementier. Cependant, sa biographie et son industrie sont aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir le foisonnement d'un XVIIIème siècle conquérant et éclairé, la plupart des courants de pensées de l'époque (l’esprit encyclopédique et la diffusion des connaissances, le dynamisme économique et les initiatives de réforme du commerce et de l’industrie préfigurant l’industrialisation), ainsi que la richesse et la magie des teintures et des couleurs.

Jean-Claude Flachat
Observations sur le commerce et les arts d’une partie de l’Europe, de l’Asie
B.M. Lyon

L'exposition, à l'aide de nombreux documents originaux et de reproductions de documents précieux, retrace la vie de l'entrepreneur, son voyage en Orient, la création de son entreprise, brosse à larges touches un panorama des techniques tinctoriales de l'époque et évoque la symbolique des couleurs qui explique parfois certains effets de mode tels que l'engouement du XVIIIème siècle pour le rouge d'Andrinople. Elle a été mise en place sous le regard expert de Liliane Hilaire-Pérez. Maître de conférences en histoire des techniques au Conservatoire national des Arts et Métiers, spécialiste de l'histoire des techniques et des échanges commerciaux au XVIIIème siècle, elle a publié un long article ("Cultures techniques et pratiques de l’échange, entre Lyon et le Levant : inventions et réseaux au XVIIIe siècle") qui revient sur l'aventure des "établissements levantins de Saint-Chamond" créés par les frères Flachat en 1756 et le réseau commercial mis en oeuvre avec le territoire du Grand Turc.

Les prix de la 22ème édition de la Fête du livre ont été décernés ce samedi 20 octobre à l'Hôtel de Ville de Saint-Etienne.