Saturday, January 16, 2021

Au temps d'Honoré d'Urfé (1570-1630), les nobles dont il est question étaient souvent loin du Forez, mais toujours très Foréziens. En effet, s'ils combattent sur tous les champs de bataille de l'époque, partent en ambassade dans les pays d'Europe et passent une partie de l'année à  la Cour dans l'entourage du roi de France, jamais ils n'oublient leur pays pour lequel ils disent éprouver "une profonde tendresse". Cet attachement se lit encore dans notre paysage : châteaux, fondations d'établissements religieux, petites églises paroissiales où l'on se fait inhumer...

La candidature de Saint-Etienne au titre de Capitale Européenne de la Culture s'est invitée au coeur de la Fête de la Musique. Sur les marches de l'Hôtel de ville, un improbable Père Noël s'est fait le héraut des chances stéphanoises et le pourfendeur des esprits chagrins.

Il y a 50 ans était créé le barrage de Grangent (mise en eau le 2 février 58). A cette occasion, les Archives municipales de Saint-Etienne et la Commission Racines de Saint-Victor-sur-Loire présentent une exposition s'organisant autour de quatre thèmes évoquant, tour à tour, ce site pittoresque, l'aménagement de la base nautique, les sports et fêtes (voile, fêtes nautiques) et l'attrait touristique.

L'amitié entre Le France et Michel Ocelot est ancienne. " Avant Kirikou, j'existais mais peu de gens le savaient. Les gens du France, eux, le savaient." C'est grâce à  ses courts-métrages et à  des salles comme Le France, "des cinémas qui font vivre le Cinéma français quand les multiplexes font des entrées" qu'Ocelot s'est fait connaître dans le monde entier. " Dix personnes dans chaque pays", précise t-il. Devenu le plus grand réalisateur de cinéma d'animation français, celui qui vient aussi de signer le dernier clip de Bjork n'oublie pas le cinéma stéphanois. C'est la troisième fois qu'il vient y rencontrer le public.