• Les bateaux-lavoirs de Roanne avant la Grande Guerre

    Les bateaux-lavoirs de Roanne avant la Grande Guerre

    Lavandières et buanderies

    Si la pratique de la lessive ne pose pas de difficultés en campagne, il n'en est pas de même dans les villes au début du XXème siècle. En milieu rural, chaque famille procède deux fois par an à la buyà, la grande lessive. Cette pratique a fait l'objet d'une exposition et d'une étude par Pierre-Michel Therrat au musée Alice Taverne d'Ambierle (lire aussi).

    Lire la suite
  • Mosser and Co, les anciennes brasseries de Saint-Etienne

    Mosser and Co, les anciennes brasseries de Saint-Etienne

    Des étoiles de David constellent les cartes routières dès lors qu'on s'approche du nord-est de la France. Elle ne symbolisent pas d'anciennes synagogues mais les brasseries. Cette étoile, dite du brasseur, évoque aussi les quatres éléments, mis en oeuvre dans l'alchimie brassicole. Avec cet article, nous nous intéressons aux brasseries stéphanoises. Vos contributions sont les bienvenues: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Lire la suite
  • Le docteur Raoul-Duval

    Le docteur Raoul-Duval

    En juin 1961, le Centre départemental de transfusion sanguine de Saint-Etienne (que l'on nomme aujourd'hui Maison du don du sang, de l'Etablissement français du sang, à Châteaucreux) reçut le nom de son fondateur, le docteur Philippe Raoul-Duval, décédé un an plus tôt. Au cours d'une cérémonie, plusieurs personnalités lui rendirent un vibrant hommage.

    Lire la suite
  • La Stéphanoise de Constructions Mécaniques

    La Stéphanoise de Constructions Mécaniques

    NdFI : Une exposition a été présentée il y a quelques semaines dans la maison de quartier du Soleil à Saint-Etienne retraçant l'histoire de la Société Stéphanoise de Constructions Mécaniques dont l'architecture de l'ancienne chaudronnerie a été réutilisée pour créer la nouvelle Comédie – Centre dramatique national. Cette page est issue des éléments de cette exposition, organisée collectivement par des anciens salariés de l'entreprise, et aimablement communiqués par M. Georges Goubier.  M. Cazalbon, du Musée d'art et d'industrie, est à l'origine de la notice sur les frères Clair. Noter que le nom de « La Stéphanoise » existe toujours, au Chambon-Feugerolles pour l'heure, en attendant un déménagement à Saint-Etienne dans la Z.I Molina. L'entreprise de 4 salariés forme une division de RBL-REI (46 salariés) qui est spécialisée dans les équipements de manutentions de produits en vrac (matériel souterrains en particulier); laquelle appartient au groupe IWF.

    Lire la suite
  • Architextures studieuses

    Architextures studieuses

    Le 27 mars 1969, Edgar Faure, ministre de l'Education, annonçait à Michel Durafour, Lucien Neuwirth et Antoine Pinay que Saint-Etienne aurait son université. Elle prit le nom de Jean Monnet, « père de l’Europe », vingt ans plus tard. Alors qu'il avait été initialement prévu de bâtir un grand campus à La Métare, qui ne regroupera finalement que la partie scientifique et l'IUT, les enseignements de Droit et de Lettres, pour débuter, furent installés sur ce que l'on appelle aujourd'hui le campus Tréfilerie, du nom de la rue qui le traverse et qui rappelle le travail des métaux dans les usines qui s'y trouvaient autrefois. C'est le campus le plus central de l'UJM, s’étendant sur une surface de 24 455 mètres carrés et comptant six amphis.

    Lire la suite
  • La Sarbacane

    La Sarbacane

    On ne peut dissocier du jeu de l'arc, auquel nous avons consacré un article, cette autre pratique typique de la région stéphanoise, appelée aussi "jeu de la souffle". Nul ne sait comment elle est apparue.

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 1
  • 2
  • 3