• Gilbert-Antoine Peycelon: l'éminence grise

    Gilbert-Antoine Peycelon: l'éminence grise

    peycelonmsc.jpgAprès les articles de Clarisse Lauras, Marie-France Marcuzzi, Pierre-Christian Guiollard et d'autres encore, sur des sujets très différents mais toujours en lien, évidemment, avec notre département, nous sommes très heureux de vous proposer ce texte d'Adonis Lejumeau. Il a été présenté lors de la Journée d'Etudes relative à  Aristide Briand, qui s'est déroulée le 5 décembre 2008, à  l'initiative de l'association des amis du vieux Saint-Etienne et sous la présidence de Monsieur Michel Durafour, ancien Ministre d'Etat et filleul laïc d'Aristide Briand. C'était à  l'Hôtel de ville de Saint-Etienne, dans la salle d'honneur qui porte le nom du grand homme politique.

    Les Mémoires posthumes de l'éminence grise stéphanoise d'Aristide BRIAND
    ou
    Le fabuleux destin de Gilbert-Antoine PEYCELON
    Lire la suite
  • Place Marquise

    Place Marquise

    marqvingt.jpgAprès avoir rendu la rue d'Urfé à  Astrée et Céladon,  nous revigorons la place Marquise, toujours avec l'aide de Charles Boy. Puisqu'il est mort, on ne nous accusera pas de flagornerie si nous écrivons que ce monsieur, poète et journaliste, fut bellement inspiré avec ses "Vieux papiers, Vieilles histoires de Saint-Etienne et du Forez " (1925). Reprenons les mots de Noël Thiollier écrits dans la préface: "L'histoire, en effet, se compose de deux éléments, l'un, principal, c'est le document (...). L'autre, plus rare, peut-être, consiste à  insuffler la vie au document lui-même et à  faire mouvoir les personnages dans leur cadre. Ainsi comprise, l'histoire devient le plus intéressant des romans..."

    Bonne visite.
    Lire la suite
  • Paris 1937, pavillon du Forez

    Paris 1937, pavillon du Forez

    pavfz.jpgNotre région affiche son savoir-faire et sa culture à  l'Exposition internationale. Nous sommes allés visiter notre pavillon.


    Plusieurs documents nous ont permis d'écrire cet article consacré au pavillon du Forez de l'Exposition universelle de Paris en 1937. D'abord Le catalogue-souvenir du pavillon Forez-Vivarais, édité par le Comité de la région en décembre 1937. Ensuite deux articles de Jean Combe parus dans La Région illustrée , numéros de Pâques et Noël 1937. Quelques autres articles parus dans la presse quotidienne apportent des compléments d'information. A l'exception d'une photo extraite de la banque de données Gallica de la BNf, toutes les photos présentées ici ont été publiées dans le petit catalogue ou dans la revue régionaliste.
  • Quel(le) Stéphanois(e) des années 50 seriez-vous ?

    Quel(le) Stéphanois(e) des années 50 seriez-vous ?

    descendentmsc.jpg"Photo caméra vient de vous photographier. Votre photo vivante et naturelle sera pour vous un magnifique souvenir. Nous vous invitons à venir la retirer dès demain ou après-demain ou à 14h les jours suivants en présentant cette carte à l'adresse ci-dessous."Au Brésilien", Tabac Lafont, 3, rue du Général Foy, ouvert tous les jours jusqu'à 20h. La grande photo standard luxe: 130 frs."
    Lire la suite
  • L'inénarrable Théodore Ogier

    L'inénarrable Théodore Ogier

    Le Breton est fidèle, têtu et parle peu. Le Corse a le sens de l'honneur et de l'hospitalité et le Provençal est sociable et volubile. Le Parisien a une tête de chien quant au Berrichon, nous dit George Sand, il faut le voir danser la bourrée pour cerner son caractère car « il est tout entier dans cette danse ». Mais être Forézien ?

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4